France

Le «Jetgate» prend de l'ampleur

Temps de lecture : 2 min

François Fillon et Nicolas Sarkozy auraient également utilisé un jet à des fins privées. Alors que Michelle Alliot-Marie peine à éteindre la polémique née à la suite de son utilisation d'un jet lors de ses vacances de Noël en Tunisie, le Canard enchaîné affirme dans sa une du 9 février que c'est «l'ensemble du gouvernement qui décolle à plein tube».

MAM sauvé des eaux

Le mardi 8 février au matin dans Libération (lien payant), MAM était donnée partante. Sur RMC, Jean-Jacques Bourdin se montrait même catégorique, estimant que le «cas Alliot-Marie serait réglé avant jeudi». En effet lors d'un sommet européen à Varsovie lundi 7 février, Nicolas Sarkozy avait refusé de commenter l'affaire. Les soutiens à MAM au sein de la majorité commençaient à se raréfier, son départ semblait acté.

Pourtant une information annoncée par France Inter est venue éclaircir le ciel de Michelle Alliot-Marie: Nicolas Sarkozy aurait lui aussi emprunté un jet à des fins privées (pour aller voir son fils à New York). Selon le journaliste Jean-François Achilli:

«Nicolas Sarkozy, au sortir du sommet européen de Bruxelles vendredi, s'est discrètement envolé à bord d'un Falcon 7X de l'Etec, l'escadron des avions de la République, pour rallier New York.»

Vendredi 4 février dernier, le quotidien belge Le Soir s'était déjà étonné que Nicolas Sarkozy soit «venu participer, de Paris, au sommet européen à Bruxelles avec pas moins de deux avions et non des moindres: un Airbus A330 et un Falcon 7X, l’avion d’affaires haut de gamme de Dassault». Si L'Élysée a tenu à préciser que «le chef de l'Etat a payé son billet» pour New York, Rue 89 précise de son côté:

«Aucune règle énoncée par la Cour des comptes n'a été bafouée (...) En revanche, Nicolas Sarkozy déroge à l'un des principes de bonne conduite qu'il avait lui-même édictés, mais seulement à l'intention des ministres, dans une lettre à François Fillon le 28 juin dernier

Aux frais de Moubarak

Anticipant la une du Canard enchaîné du 9 février, le Premier ministre a lui aussi reconnu avoir «utilisé un avion du gouvernement égyptien» du 26 décembre au 2 janvier dernier, «pour se rendre d’Assouan à Abou Simbel». La lettre que les services de communication de Matignon ont envoyée à la presse, rapporte qu'il a également «effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions».

Alors que le mardi 8 février, la séance à l'Assemblée Nationale a été très agitée, l'implication de Nicolas Sarkozy et de François Fillon dans des affaires similaires pourrait offrir un peu de répit à Michelle Alliot-Marie.

Photo: Jet Airways / Poorna Kedar via Flickr CC License by

Newsletters

Un jour sans fin

Un jour sans fin

Retrait·e

Retrait·e

Bonus Malthus

Bonus Malthus

Newsletters