France

Le «Jetgate» prend de l'ampleur

Slate.fr, mis à jour le 08.02.2011 à 20 h 44

François Fillon et Nicolas Sarkozy auraient également utilisé un jet à des fins privées. Alors que Michelle Alliot-Marie peine à éteindre la polémique née à la suite de son utilisation d'un jet lors de ses vacances de Noël en Tunisie, le Canard enchaîné affirme dans sa une du 9 février que c'est «l'ensemble du gouvernement qui décolle à plein tube».

MAM sauvé des eaux

Le mardi 8 février au matin dans Libération (lien payant), MAM était donnée partante. Sur RMC, Jean-Jacques Bourdin se montrait même catégorique, estimant que le «cas Alliot-Marie serait réglé avant jeudi». En effet lors d'un sommet européen à Varsovie lundi 7 février, Nicolas Sarkozy avait refusé de commenter l'affaire. Les soutiens à MAM au sein de la majorité commençaient à se raréfier, son départ semblait acté.

Pourtant une information annoncée par France Inter est venue éclaircir le ciel de Michelle Alliot-Marie: Nicolas Sarkozy aurait lui aussi emprunté un jet à des fins privées (pour aller voir son fils à New York). Selon le journaliste Jean-François Achilli:

«Nicolas Sarkozy, au sortir du sommet européen de Bruxelles vendredi, s'est discrètement envolé à bord d'un Falcon 7X de l'Etec, l'escadron des avions de la République, pour rallier New York.»

Vendredi 4 février dernier, le quotidien belge Le Soir s'était déjà étonné que Nicolas Sarkozy soit «venu participer, de Paris, au sommet européen à Bruxelles avec pas moins de deux avions et non des moindres: un Airbus A330 et un Falcon 7X, l’avion d’affaires haut de gamme de Dassault». Si L'Élysée a tenu à préciser que «le chef de l'Etat a payé son billet» pour New York, Rue 89 précise de son côté: 

«Aucune règle énoncée par la Cour des comptes n'a été bafouée (...) En revanche, Nicolas Sarkozy déroge à l'un des principes de bonne conduite qu'il avait lui-même édictés, mais seulement à l'intention des ministres, dans une lettre à François Fillon le 28 juin dernier

Aux frais de Moubarak

Anticipant la une du Canard enchaîné du 9 février, le Premier ministre a lui aussi reconnu avoir «utilisé un avion du gouvernement égyptien» du 26 décembre au 2 janvier dernier, «pour se rendre d’Assouan à Abou Simbel». La lettre que les services de communication de Matignon ont envoyée à la presse, rapporte qu'il a également «effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions».

Alors que le mardi 8 février, la séance à l'Assemblée Nationale a été très agitée, l'implication de Nicolas Sarkozy et de François Fillon dans des affaires similaires pourrait offrir un peu de répit à Michelle Alliot-Marie.

Photo: Jet Airways / Poorna Kedar via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte