Monde

Effacez les publicités de New York

Temps de lecture : 2 min

Morgan Spurlock, le journaliste/réalisateur/acteur/scénariste américain derrière Super Size Me et Where in the world is Osama Bin Laden? vient de se lancer dans un nouveau projet visuel et participatif. Cette fois-ci, pas de film mais un site web, qui ne met en cause ni McDonald, ni la «guerre contre le terrorisme» américaine, mais dénonce un autre phénomène: l'omniprésence de la publicité dans les rues de New York.

Inspiré par Sao Paulo, la ville brésilienne où les publicités en extérieur sont interdites, le réalisateur s'est demandé pourquoi une telle initiative n'était pas appliquée aux Etats-Unis. Pour commencer à imaginer un pays sans pollution visuelle, il s'est allié au Barbarian Group et au logiciel d'édition d'images Aviary pour créer No Ad New York, un site qui permet à l'internaute d'«effacer», une par une, les dizaines de publicités qui envahissent Times Square.

Une très jolie idée avec un problème tout de même: malgré le mini tutorial proposé sur le site, l'édition n'est pas vraiment à la portée des débutants...

Photo: No Ad New York

Slate.fr

Newsletters

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Newsletters