Monde

Le patron de la Deutsche Bank veut embaucher des femmes pour faire «joli»

Slate.fr, mis à jour le 08.02.2011 à 11 h 11

Alors que le débat sur l'instauration d'un quota légal de femmes au sommet des grandes entreprises bat son plein en Allemagne, le patron de la Deutsche Bank a déclenché une polémique en déclarant qu'augmenter le nombre de femmes au sein de la direction, rendrait sa banque «plus jolie et plus colorée», rapporte Le Point.

Ce combat pour la parité est mené par deux femmes de la CDU : la ministre du Travail, Ursula von der Leyen, et Kristina Schröder, ministre de la Famille. Selon le Figaro, la coalition au pouvoir «est divisée sur l'idée de quotas» puisque l'option aurait été «écartée par la chancelière Angela Merkel». La présidente de l'Union des jeunes entrepreneurs a quant à elle indiqué que cette initiative tenait de «l'économie planifiée», considérant que les «compétences doivent primer et non le sexe».

Dans ce climat plutôt tendu, les propos de Josef Ackermann, président de la première banque allemande, également opposé à l'idée d'une «obligation légale», ont déclenché un tollé. Selon le Point, la ministre des consommateurs Ilse Aigner lui aurait rétorqué: «Ceux qui aiment ce qui fait joli et coloré n'ont qu'à aller se promener dans un champ de fleurs ou au musée.»

Photo: Blonde bombshell, Cassia via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte