Economie

Le porno gratuit n'est pas illégal

Slate.fr, mis à jour le 04.02.2011 à 15 h 14

C’est désormais officiel, du moins en Californie: le porno gratuit sur Internet n’est pas illégal, et il ne représente pas une concurrence déloyale pour les sites de porno payants. La cour d’appel de Californie vient en effet de rejeter un recours contre le site Redtube.com, un site de streaming pornographique gratuit, estimant qu’il s’agissait d’une atteinte à la liberté d’expression. Cette décision ne concerne pas seulement les amateurs de divertissement pour adultes sur Internet, comme l’explique Matthew Lasar sur le site du magazine Wired:

«Quoique vous pensiez du porno sur Internet, si vous avez de la sympathie pour le commerce en ligne, vous serez heureux d’apprendre que ces poursuites n’ont pas abouti.»

Le fonctionnement des sites comme Redtube est le suivant: ils diffusent des morceaux de films ou de vidéos gratuitement en streaming. Ces morceaux de films appartiennent à des portails payants comme Brazzers ou Bangbros, qui font de la publicité sur Redtube pour convertir les internautes du site en acheteurs des versions longues des vidéos. Les sites de messagerie comme Fling.com ou Friendfinder font également de la publicité sur les sites comme Redtube, en achetant des bannières très visibles.  

Donc, comme l’explique Lasar, «si les vidéos de Redtube sont “gratuites”, le site fonctionne comme un moteur de recherche et un avant-goût de ces sites payants», qui reversent à Redtube des «commissions à chaque fois que quelqu’un fait un paiement par carte de crédit pour leurs services».

Kevin Cammarata, qui est à l’origine des poursuites, estimait que Redtube avait entraîné «des millions de dollars de dommages aux propriétaires de sites de divertissement pour adultes». Mais le tribunal a jugé la plainte de Cammarata non-recevable, la qualifiant même comme une tentative d’atteinte à la liberté d’expression:

«La publication d’une vidéo sur Internet, qu’il s’agisse d’adolescents qui jouent au football ou de divertissement pour adultes, est considéré comme un acte d’avancement de la liberté d’expression. […] Si le site payant de Cammarata a perdu de l’argent après l’arrivée de Redtube et d’autres sites, c’est parce que le business model basé sur le “tube” est plus efficace.»

Photo: la grande épidémie de pornographie, wikimedia.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte