Culture

En 3030, les gens devraient continuer de lire

Slate.fr, mis à jour le 31.01.2011 à 13 h 15

«Les bouquins ne mourront pas et dans plusieurs siècles encore, les gens continueront de lire mais différemment La théorie exposée par Brendan I. Koerner dans The Atlantic s'appuie sur sa propre expérience de la commercialisation des premières tablettes numériques (iPad et autres). L'auteur cherche à définir les futures tendances de lecture et d'écriture qui découleraient des caractéristiques de ces tablettes. Il définit aussi le comportement des lecteurs et des écrivains qui essaieraient de s'adapter à ce nouveau support. Une réflexion personnelle qui se découpe ainsi:

1/Le triomphe des notes de bas de page

Les habitudes de lecture ont évolué. L'impact des médias sociaux est tel que l'individu serait maintenant capable de se détourner du texte principal pour se balader sur des liens annexes. La chance de la tablette serait de pouvoir renvoyer à des liens à l'intérieur même du livre, en parallèle au récit, et non pas de perdre le lecteur vers des sites extérieurs sans espoirs de le voir revenir à son activité initiale. Ces notes deviendraient alors partie intégrante de la narration et ne seraient plus abandonnées aux pages de fin.

2/Auteur et styliste

Traditionnellement peu engagé dans l'élaboration du «look» de son livre, l'auteur est confronté à une nouvelle responsabilité. Les tablettes offrent une malléabilité unique et de nouvelles opportunités de mise en page capable de servir le récit. En intégrant des images, des vidéos ou même de la musique, l'auteur peut se servir de la forme pour mettre en valeur le fond.

3/Moins de confusion

Dans les romans fleuves, beaucoup de lecteurs se sentent perdus face la complexité d'une intrigue, la multiplication des protagonistes et des lieux. La solution pour éviter les oublis se réduit souvent à revenir vers un avant-propos composé d'une frise chronologique et d'une liste des personnages principaux. Une aide limitée pour éviter la confusion. Les tablettes pourraient résoudre cette équation en offrant une interaction nouvelle au fil de la lecture. L'auteur ajouterait par exemple des liens «pop-up» permettant une meilleure compréhension du récit —voire des fiches pour chaque personnage. Reste à savoir si cet outil sera uniquement utilisé pour clarifier le roman sans le rendre indigeste.

4/La revanche de Dickens

Ce qui fait la force d'un livre comme Les Grandes Espérances, c'est sa construction. Son découpage en chapitres, rendu nécessaire par la parution hebdomadaire dans un magazine littéraire britannique, lui donne une structure rythmée et agréable. Un modèle de feuilleton qui a disparu à mesure que le monde de l'édition évoluait. Mais l'iPad pourrait remettre cette tendance au goût du jour —avec quelques modifications. L'écrivain ne se bornerait plus à diffuser ses écrits sous la forme d'un produit fini mais plutôt régulièrement par chapitres disponibles sur une tablette. Avant de ressortir une compilation garnie de bonus, à la manière des DVD.

Photo: Book Collection / Ian Wilson via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte