France

Jouanno ne veut plus d'Evra en équipe de France

Slate.fr, mis à jour le 29.01.2011 à 14 h 43

La ministre des Sports Chantal Jouanno n’est pas d’accord avec le président de la Fédération française de football (FFF) Fernand Duchaussoy et l’a fait savoir dans une interview au journal L’Equipe parue samedi 29 janvier.

Duchaussoy avait estimé la veille que Patrice Evra, suspendu cinq matchs pour son rôle dans le refus des joueurs de l’équipe de France de s’entraîner pendant la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud, pouvait de nouveau jouer sous le maillot bleu, tout comme Franck Ribéry, qui avait écopé de trois matchs de suspension:

«Il n'y a pas de double peine. On ne peut pas dire “on le suspend cinq matchs et après on continue à ne pas le sélectionner”. Il a fini sa peine, donc si l'entraîneur juge qu'il en a besoin, il le prend.

Il a été puni en tant que capitaine plus qu'en tant que meneur. Ce n'est pas une peine à vie. Ça n'existe pas dans le football. Patrice Evra, qui est quelqu'un que j'apprécie beaucoup, a véritablement envie de revenir en équipe de France et c'est quand même bien.»

Une vision des choses que ne partage pas du tout Chantal Jouanno, qui a déclaré à l’Equipe:

«Je ne comprends pas qu'on laisse entendre que les meneurs de la fronde en Afrique du Sud puissent être réintégrés. Indépendamment de leurs qualités, qu'ils reviennent serait inadmissible

«On ne peut pas faire honte à la France et prétendre ensuite rejouer en équipe de France. (...) Il existe des valeurs. C'est la mission de la FFF de les défendre. Je n'ai rien contre Evra, mais en tant que joueur de l'équipe de France et surtout capitaine, il n'a pas défendu les valeurs du sport. Ce serait une énorme erreur d'oublier ce qui s'est passé. Je suis certaine qu'il existe d'autres talents qui n'ont pas sali la France et qui attendent qu'ont leur donne leur chance.»

Nicolas Anelka, dont les insultes envers le sélectionneur de l’époque Raymond Domenech avaient été rapportées en une par le journal L’Equipe, et Jérémy Toulalan ont également été sanctionnés par la FFF après le Mondial. Le sélectionneur Laurent Blanc doit annoncer jeudi 3 février sa liste de joueurs pour le match amical France-Brésil, qui se jouera le 9 février au Stade de France.

Photo: Patric Evra dans le bus de l'équipe de France à Bloemfontein, en Afrique du Sud, 21 juin 2010, REUTERS/Jorge Silva 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte