Culture

Disparition d'une ancienne légende du journalisme rock

Slate.fr, mis à jour le 27.01.2011 à 15 h 01

Daniel Vermeille, ancienne légende du journalisme rock, devenu SDF, est mort à l'âge de 58 ans dans un complet anonymat. «Vraisemblablement victime d'une hémorragie interne», selon le Midi Libre, le corps de cette  figure de Rock & Folk a été retrouvé dimanche soir dans un parking de Sète. 

Le Midi Libre revient sur la vie contrastée de cette «icône de la beat génération... copain de Keitch Richards et d'Iggy Pop» qui aura marqué de manière singulière l'histoire du rock français. «Avec Alain Pacadis et Philippe Manœuvre, ils avaient écrit des papiers fondateurs d’un mythe. Ils avaient façonné une génération: rock, punk, libre, déjantée, droguée, rebelle.»

Sans transition ou presque, Vermeille passe du statut d'enfant prodige à celui de paria lorsque le 27 septembre 1992 , il tue «sa petite amie d’un coup de canne après une soirée alcoolisée. Et tentera deux jours plus tard de maquiller l’affaire en suicide (…) Il est écroué en 1997 avec dix ans de réclusion sur le dos.»

Sorti de prison en 2002, sa vie n'est plus ensuite qu'une longue descente aux enfers. Devenu SDF, il errait dans les rues de Sète et frèquentait les foyers d'urgence qu'il avait lui-même contribué à créér.

Photo: Capture d'écran de la une du numéro 463 de Rock & Folk

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte