Monde

Une deuxième mineure aux fêtes de Silvio Berlusconi

Temps de lecture : 2 min

Après Ruby, Iris. D'après les nouveaux documents diffusés par le parquet du Parlement, une autre mineure a participé aux fêtes du Cavaliere, révèle Il Corriere della Sera. Elle s'appelle Iris Berardi, et est née en décembre 1991. La présence de la jeune fille aurait été signalée le 21 novembre 2009 chez Silvio Berlusconi à Porto Rotondo, en Sardaigne, et le 13 décembre dans sa villa à Arcore, près de Milan, continue le quotidien italien: elle était donc mineure lors de ces visites.

Après le scandale du Rubygate, le Cavaliere se trouve donc dans une situation délicate: le 14 janvier, la justice italienne a ouvert enquête sur le président du conseil italien pour abus de fonction et prostitution de mineures. Dans la nuit entre le 27 et le 28 mai 2010, le président du Conseil italien aurait abusé de sa fonction de Premier ministre pour cacher une histoire de prostitution: il aurait bénéficié des services d'une prostituée mineure pendant plusieurs week-ends dans sa résidence personnelle à Arcore. Lorsque Karima «Ruby» El Mahroug, la jeune Marocaine de 17 ans, a été arrêtée, le Cavaliere aurait fait pression sur les fonctionnaires de la préfecture de Milan pour qu'ils libèrent la jeune fille en la confiant, de manière illégitime, à Nicole Minetti, conseillère régionale lombarde du Peuple de la liberté (le parti présidé par Silvio Berlusconi).

L'arrivée d'Iris risque de compliquer la situation du président du conseil. La jeune fille est connue par les enquêteurs pour être une «prostituée notoire», explique l'Ansa. Pour l'agence de presse italienne, l'arrivée de ces nouveaux documents va déclencher une tempête encore plus forte que celle suscitée par l'annonce de l'ouverture d'une enquête contre Berlusconi, en raison du Rubygate. Luigi Sorrentino, qui escortait Emilio Fede (le journaliste soupçonné de se charger de trouver les invitées pour les dîners galants de Berlusconi), a admis que c'étaient des carabiniers qui raccompagnaient les filles chez elles après les fêtes à Arcore.

Avec l'envoi de ces nouveaux documents à une commission du Parlement italien, le Parquet de Milan veut justifier une demande de perquisition de bureaux rattachés à l'activité de Silvio Berlusconi comme député, explique l'AFP. Des documents qui contiennent des témoignages et de nouvelles écoutes téléphoniques. D'après les fuites publiées par la presse, une danseuse du ventre y exprime son «dégoût» après avoir assisté à un dîner à Arcore qui se serait terminé en orgie. On apprendrait aussi que Ruby tenait la comptabilité de sommes d'argent reçues de Silvio Berlusconi d'abord pour ses prestations puis pour son silence. Enfin, les interceptations concerneraient aussi Nicole Minetti, conseillère régionale du parti de Silvio Berlusconi, soupçonnée d'être l'une des organisatrices de ses fêtes privées. Dans les interceptations présentes dans les documents, elle tiendrait des propose peu élogieux à l'encontre du Cavaliere, lit-on sur 20minutes.ch. «C’est un vieux, un salopard. Il m’a ruinée la vie», aurait dit l'ancienne assistante dentaire du président du conseil. «S’il veut me voir il n’a qu’à m’appeler, mais si j’y vais, j’y vais avec les avocats.»

Photo: Il Presidente incaricato Silvio Berlusconi al termine dell'incontro con il Presidente Giorgio Napolitano, Presidenza della Repubblica, wikimedia.

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters