Life

Scandale sexiste dans le foot anglais

Slate.fr, mis à jour le 27.01.2011 à 10 h 36

L’Angleterre a beau organiser un des meilleurs championnats du monde et représenter le football moderne aux yeux de beaucoup, certains de ses commentateurs tiennent des propos sexistes qui appartiennent au siècle dernier.

Tout a commencé quand le Daily Mail a publié une bande son de deux commentateurs-vedettes de la chaîne Sky Sports, Andy Gray et Richard Keys, faisant des commentaires sexistes au sujet d’une arbitre de touche féminine, Sian Massey, et de la vice-présidente du club de West Ham, Karren Brady, en marge du match entre Wolverhampton et Liverpool samedi 22 janvier. Les deux hommes croyaient que leurs micros étaient coupés:

«-Que quelqu’un descende et lui explique la règle du hors-jeu.

-Oui je sais! Une femme arbitre de touche, vous arrivez à y croire?

-C’est exactement ce que je disais; les femmes ne connaissent pas la règle du hors-jeu.

-Bien sûr qu’elles ne la connaissent pas.

-Ce n’est pas la première fois, si? On en a déjà eu une avant?

-Oui.

-Wendy Toms.

-Wendy Toms ou quelque chose comme ça, oui.

-Le foot est devenu fou. Vous avez entendu la charmante Karren Brady ce matin qui se plaignait de sexisme? Sois gentille chérie.»

Karren Brady s’était plainte le matin même dans les colonnes du Sun du sexisme qu’elle rencontrait dans le milieu du football, et a immédiatement réagi aux propos des deux commentateurs. Sian Massey a quant à elle pris une décision difficile qui s'est avérée bonne sur l'ouverture du score de Liverpool, montrant combien elle méritait d'arbitrer à ce niveau.

Lundi 24 janvier, la chaîne Sky Sports décidait de suspendre ses deux commentateurs historiques (Gray et Keys officient depuis plus de deux décennies) pour le match du soir et annonçait des mesures disciplinaires, pensant sans doute que l’affaire allait s’arrêter là. Mais le lendemain, une nouvelle vidéo, sur laquelle on peut voir Andy Gray faisant des remarques obscènes à une présentatrice hors antenne, faisait surface sur YouTube.

Les dirigeants de Sky Sports décident alors de licencier sur le champ le commentateur récidiviste, mais le cauchemar de la chaîne n’est toujours pas terminé. Un troisième extrait vidéo montrant Richard Keys, qui n’avait jusque-là reçu qu’un avertissement, faire des commentaires sexistes et utiliser le terme «it» pour parler d’une femme, est mis en ligne sur YouTube.

Après une intervention à la radio où il s’est excusé sans équivoque mais où il fait allusion à des «forces obscures», Keys a à son tour présenté sa démission jeudi 27 janvier.

Photo: Sian Massey lors du match Wolverhampton-Liverpool du 22 janvier 2011, REUTERS/Darren Staples 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte