Life

Les meilleurs restaurants de musiciens des Etats-Unis

Slate.fr, mis à jour le 26.01.2011 à 12 h 02

Aux Etats-Unis, les musiciens businessmen investissent dans la bonne chère. L.A. Weekly a établi un classement des 10 meilleurs restaurants détenus et dirigés par des rappeurs et autres chanteurs de R'n'B (dont les critères restent obscurs, mais semblent aller du plus au moins gras).

En dixième position de leur palmarès –mais au premier rang des noms de fast food classieux– figure le Fatburger de Kanye West et Queen Latifah. Les deux associés ont acheté une dizaine de ces restaurants en novembre 2010. Un investissement qui ne serait qu'une pierre à l'édifice commercial du rappeur et producteur, à côté des chaussures, des parfums et des vêtements. En tous cas, d'après le L.A. Weekly, leurs burgers sont toujours aussi bons (et rendent toujours aussi «fat»).

Suit le Buffalo Boss de Jay-Z, autre investisseur tout-terrain. Il peut ajouter le commerce de boeuf pané à ses discothèques et son équipe de basket, les New Jersey Nets. Le rappeur a mis de l'argent dans le fast food d'un de ses cousins, à Brooklyn, au grand bonheur de ce dernier: «Le business a explosé grâce à l'implication [de Jay-Z]. Cela a beaucoup attiré l'attention sur nous

Juste après le restaurant soul de Gladys Knight, une chanteuse de gospel recyclée dans la gauffre et le poulet, c'est Justin Timberlake qui occupe la septième place du classement. Déjà propriétaire d'un restaurant de spécalités chinoises à Los Angeles, le chanteur a également ouvert à New York un établissement consacré au barbecue, le Southern Hospitality. On y déguste des côtes de porc de Memphis ou encore du crumble à la pêche. Le restaurant a cependant jouit d'une très mauvaise publicité, des employés été mené devant les tribunaux par deux anciennes serveuses pour harcèlement sexuel.

Il ne faut pas s'y tromper, Timberlake ne détient pas la chaîne de restaurant Justin's. C'est P. Diddy, qui a nommé ses deux établissements comme son fils. À Atlanta et à New York, le slogan de ses restaurants promet d'offrir «de la nourriture pour l'âme». Un pari assez réussi, selon un critique gastronomique local, qui apprécie la nourriture peu chère et copieuse de fast food de P. Diddy.

Juste pour le plaisir, voici un aperçu du restaurant Cabo Wabo du chanteur de Van Halen Samy Hagar, à Cabo San Lucas, au Mexique, numéro 5 du top:

Plus léger pour l'estomac (peut-être pas pour les oreilles), le salon de thé de Moby a rencontré un certain succès et occupe la deuxième place du classement du L.A. Weekly. Situé dans le Lower East Side, à New York, il offre une décoration très sobre et des plats végétariens. Forcément.

Côté échecs, il faut noter, toujours à New York, le naufrage du restaurant de Britney Spears, le NYLA, en 2007. La chanteuse s'est retiré de son business aubout de cinq mois, en prétextant une mésentente avec le manager. Mais la raison de son départ a peut-être plus à voir avec les soucis d'hygiène du restaurant et une mauvaise gestion financière. Selon The Smoking Gun, elle aurait laissé près de 400.000 dollars d'impayés.

Pour découvrir le numéro 1 du classement, c'est sur le site du L.A. Weekly. 

Photo: Fatburger / Tscherno via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte