Culture

The Social Network vs True Grit: une certaine vision de la justice

Slate.fr, mis à jour le 25.01.2011 à 15 h 46

Quelques jours avant les oscars 2011, la presse anglo-saxonne s'écharpe sur les films en meilleure position pour gagner les petites  statuettes. C'est ainsi qu'elle compare The Social Network, grand vainqueur des Golden Globes (meilleur film dramatique, meilleur réalisateur, meilleur scénario et meilleur musique originale), à True Grit, le remake d'un western qui avait valu l'oscar du meilleur acteur à John Wayne.

Sortie le 22 décembre sur les écrans américains, la nouvelle version réalisée par les frères Coen représente déjà leur plus gros succès en termes d'entrées. Adapté d'un roman western parodique de Charles Portis, le film raconte l'histoire de Mattie, 14 ans, qui embauche un marshal pour tuer l'assassin de son père.

Frank Rich, du New York Times, voit entre le western et le film sur Facebook le grand retour de la querelle des Anciens et des Modernes... mais sur le terrain des valeurs fondatrices des Etats-Unis. Pour lui, le succès de True Grit au box-office vient de la loyauté de ses personnages:

«[...] C'est une véritable foi dans des valeurs absolument opposées à celles que l'Amérique du XXIe siècle a mises à mal, comme c'est le cas, en l'occurrence, dans The Social Network [...] Regardez The Social Network après avoir vu True Grit, vous y verrez deux civilisations différentes, aussi éloignées l'une de l'autre que la Silicon Valley et Monument Valley

Pour lui, la fiction de David Fincher sur Facebook exprime une vérité sur l'époque actuelle, autant sur «la capacité des puissants et des privilégiés à manipuler le système [que sur] à la fin de la loyauté en tant que vertu dominante».

Le correspondant aux Etats-Unis de The Economist ne voit pas les choses de la même façon. True Grit et The Social Network sont justement ses deux films préférés de 2010, et il les trouve très proches:

«Ils traitent tous les deux du thème de la justice et de la différence entre la loi des hommes et la loi morale, et ils considèrent aussi que celle des hommes est encore très loin de cette dernière.»

Sans trop en dévoiler sur l'intrigue de True Grit, il évoque la scène où le chasseur de prime explique à la jeune Mattie qu'il a fait de la prison pour braquage, tout en précisant qu'il n'a «jamais volé un citoyen». Elle lui répond qu'il s'agit quand même de vol, ce à quoi il rétorque: «C'est aussi ce qu'on m'a dit.»

Loin de s'opposer, la conception du Zuckerberg de David Fincher rejoint cet attachement à la justice, dans les scènes de procédure juridique. Quand il répond que si les frères Winklevoss avaient inventé The Facebook, «ils auraient inventé The Facebook», son raisonnement rejoint l'esprit des personnages de True Grit. Le correspondant de The Economist juge encore que les deux films érigent l'entrepreunariat et l'indépendance comme des valeurs fondamentales (comme de nombreux long-métrages américains, d'ailleurs).

Pour Richard Brody, dans The New Yorker, la comparaison des box-office des deux films (plus de 137 millions de dollars de recette aux Etats-Unis pour True Grit, contre plus de 95 millions de dollars pour The Social Network, au 23 janvier 2011) ne veut pas dire que les Américains s'identifient plus aux vieilles valeurs du western:

«Ce n'est pas un film post-crise économique mais plutôt un film sur la vengeance sans scrupule de l'ère post 11-Septembre.»

Pour lui, son succès s'explique par le fait que les frères Coen laissent les spectateurs se repaître de «justice extra-légale» dans leur film, mais aussi qu'un cowboy justicier fait plus recette traditionnellement qu'un«nerd de Harvard». De même, Jeff Bridges lui semble un peu plus bankable que le tout jeune Jesse Eisenberg. Tout bêtement.

Pour juger par soi-même en France, il faudra attendre la sortie de True Grit le 23 février 2011. 

Photo: Jeff Bridges dans True Grit.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte