Monde

Février, le mois sans Sarah Palin

Slate.fr, mis à jour le 24.01.2011 à 10 h 15

Dana Milbank, journaliste politique du Washington Post, s’est rendu compte un beau matin qu’il écrivait beaucoup trop d’articles sur Sarah Palin. Il a donc décidé de ne pas consacrer une ligne à l’ancienne gouverneure de l’Alaska pendant tout le mois de février, et enjoint ses confrères à faire de même:

«Je jure que je ne mentionnerai pas Sarah Palin à partir du 1er février 2011, que ce soit sur papier, en ligne ou à la télévision, pendant un mois. Avec assez de soutien, je pense que nous pouvons même réussir à étendre le moratoire au-delà d’un mois, mais nous sommes face à une puissante compulsion, et nous devons livrer cette bataille jour après jour.»

Milbank souligne que le Huffington Post a récemment réussi à mentionner Palin dans 19 articles différents en un jour. Et il n’est pas le premier à être lassé par l’omniprésence de Palin, qui n’occupe actuellement aucun poste officiel. Ross Douthat, éditorialiste conservateur du New York Times, analysait la relation malsaine qu’entretiennent réciproquement Palin et les médias américains, et donne des conseils à ces derniers:

«Parlez de Sarah Palin si vous voulez, mais arrêter de faire semblant qu’elle est la politicienne conservatrice la plus importante du pays. Arrêtez de prétendre qu’elle a une chance pour la présidence en 2012 (elle n’en a pas). Arrêtez de faire comme si elle était la favorite pour la nomination républicaine (elle ne l’est pas).»

Il n’empêche, le visage de Palin était en une du même New York Times vendredi 21 janvier avec un sondage montrant qu’elle ne recueille que 19% d’opinions favorables cotre 57% de défavorables.

Sur Slate.com, David Weigel, qui se plaint depuis longtemps de l’obsession des médias américains pour Palin, explique:

«Palin = trafic. Trafic = publicité. Publicité = salaires payés. Donc on parle de Palin.»

Le Guardian renchérit: «Tant que les médias et les lecteurs seront excités par chacun de ses tweets et autres vidéos sur Facebook, Sarah Palin sera dans la rubrique des articles les plus lus.» La Palinmania n’est pas un phénomène simplement américain.  Sur Slate.fr, nous avons publié 18 articles avec le mot clé «Sarah Palin», sans compter les articles de la rubrique Lu, vu et entendu, contre seulement deux pour Joe Biden, le vice-président de Barack Obama. Et ce n'est pas cette revue de web qui va faire changer ce constat.

La lassitude générale arrive toutefois à un moment délicat pour Palin. Véronique Saint-Geours explique sur le blog Obama Zoom du Figaro que la réaction tardive de la républicaine à la fusillade de Tucson n’est qu’un des signes récents de son incapacité à être perçue comme une dirigeante crédible.

Photo: Sarah Palin/Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte