Culture

Sacha Baron Cohen dans l'adaptation d'un livre «de» Saddam Hussein

Slate.fr, mis à jour le 21.01.2011 à 12 h 11

Hommage d’un célèbre moustachu à un autre? Les studios Paramount ont annoncé, jeudi 20 janvier, que Sacha Baron Cohen (Borat, Brüno) allait prochainement tourner dans The Dictator, une adaptation de Zabibah and the King, un roman irakien anonyme écrit ou supervisé par l’ancien dictateur Saddam Hussein, exécuté fin 2006 trois ans après son éviction du pouvoir.

The Guardian, qui décrit cette «collaboration», explique que Zabibah and the King constitue «le conte tendre des amours d’un chef irakien sage et bon», métaphore de Saddam Hussein, «et d’une humble paysanne» représentant le peuple irakien, mariée à un époux abusif symbolisant les Etats-Unis. La jeune femme finit par être tuée un 17 janvier, «date du premier bombardement aérien des Etats-Unis sur Bagdad en 1991». La Paramount, le producteur du film, explique elle ironiquement que «le film raconte l’histoire héroïque d’un dictateur qui a risqué sa vie pour s’assurer que la démocratie ne s’installerait jamais dans le pays qu’il oppressait si amoureusement».

Une prose erratique et enflammée

Publié anonymement en 2000 avec la promesse, selon The Guardian, que les droits d’auteur iraient «aux pauvres, aux orphelins, aux misérables, aux nécessiteux», le roman a été dans un premier temps attribué à Saddam Hussein, «même si la CIA a plus tard conclu qu’il avait probablement été écrit par des nègres obéissant à des instructions directes du dirigeant irakien». En mai 2001, le New York Times racontait comment des spécialistes du pays au sein de l’agence avaient obtenu le livre dans une librairie arabe de Londres:

«Ils ont étudié soigneusement chaque détail et certains, en lisant entre les lignes sa prose parfois erratique et enflammée, y ont trouvé une fenêtre intrigante sur la pensée de Saddam Hussein.»

Un dirigeant américain expliquait alors au quotidien:

«Le livre est une sorte de chant funèbre. Le roi parle de sa mort. Chaque fois que je le lis, je ressent de l’affection pour le roi. C’est ce que Saddam attend du peuple —qu’il s’attache à lui.»

Produit par la Paramount, The Dictator est, selon l’agence Reuters, doté d’un budget de 58 millions de dollars, et sera réalisé par Larry Charles, un des auteurs de la série Seinfeld, déjà derrière la caméra pour Borat et Brüno. Son tournage est prévu ce printemps et sa sortie mondiale le 11 mai 2012.

Photo: Sacha Baron Cohen dans Borat (Twenthieth Century Fox).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte