Monde

Deux musiciens mexicains tués pour avoir arrêté les rappels

Temps de lecture : 2 min

Un «Play it again, Sam» aurait peut-être suffi... mais certains Mexicains énervés préfèrent les grenades et les mitrailleuses pour protester contre les musiciens qui ne veulent pas prolonger les rappels. A Guadalajara, lundi 17 janvier, deux membres d'un groupe de la ville, La Excelencia, ont été retrouvés morts devant la salle des fêtes où ils jouaient, rapporte le NY Daily News.

Sur les coups de quatre heures du matin, des spectateurs leur ont demandé de continuer de jouer à la fin de leur concert. Ils leur ont accordé deux chansons de plus, mais le patron du bar a fini par débrancher les câbles de leurs instruments. Furieux, quatre membres du public éméchés ont alors balancé une grenade dans la salle. L'explosif n'a fait ni morts ni blessés, mais les clients se sont mis à sortir en courant, pris de panique.

Juan Martinez, le leader du groupe, âgé de 22 ans, et Gustavo Alejandro, 35 ans, ont aussi tenté de quitter les lieux, mais ils ont été accueillis à la sortie par des tirs d'armes à feu. Visiblement, les quatre agresseurs les attendaient. Une fois les deux musiciens tués et une cliente blessée, ils se sont enfuis dans leurs véhicules.

La presse mexicaine et nord-américaine a un peu de mal à identifier les auteurs de ce rappel meurtrier. Pour le NY Daily News, ce sont «quatre membres du public apparemment ivres», alors que l'agence EFE les qualifie d'individus «soupçonnés d'être liés au crime organisé». Pour l'instant, aucun suspect n'a été arrêté.

Pour vérifier si la musique de La Excelencia vaut vraiment un carnage, voici une vidéo dénichée par le Rolling Stone mexicain, où le groupe interprète le morceau El Mechon:

Photo: capture d'écran d'un concert de La Excelencia.

Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters