Monde

Le dangereux «yoga» où les bébés sont secoués

Slate.fr, mis à jour le 20.01.2011 à 12 h 12

Une grande femme blonde qui fait tourner un bébé dans tous les sens en le tenant à bout de bras, le plie, le retourne, l'attrappe par ses mini-mains et mini-pieds pour lui mettre la tête à l'envers... La vidéo a été supprimée de YouTube mais se trouve toujours sur d'autres sites de partages. La femme s'appelle Lena Fokina et pratique ce qu'elle appelle du «yoga pour bébés».

Regardez la vidéo:
беби-йога, платона и лена

Un journaliste américain, Nathan Thornburgh, qui parle russe et couvre la Russie pour Time Magazine a traqué Lena Fokina et décroché une interview sur cette étrange pratique. Il en a fait un post pour son blog. Il commence par noter qu'il n'était pas du tout supris qu'une telle vidéo soit russe, vue l'obsession du pays pour la résistance physique, qui va beaucoup plus loin que les photos de Poutine torse nu.

Un ami russe de Nathan Thornburgh, Ivan, a commencé à «balancer» sa fille 5 jours après sa naissance... Sept ans plus tard, il est sûr que ce «yoga pour bébés» pas très conventionnel a fait une différence: «Elle a commencé à marcher tôt, à nager tôt. Je pense vraiment que ça a marché.» Ivan a regardé la vidéo de Lena Fokina sans s'en émouvoir, expliquant que c'est à peu près ce qu'il faisait avec son enfant.

Le blogueur-journaliste a retrouvé le bébé de la vidéo, une petite fille qui s'appelle Platona Goryun. Elle avait deux semaines quand la vidéo a été tournée, il y a deux ans. Et son père la balance lui-même dans les airs aujourd'hui, selon la «gymnastique dynamique» de Lena Fokina. (Voir les photos de Platona et des filles de Lena Fokina sur le blog).

Lena Fokina, interviewée via Skype, habite aujourd'hui en Egypte, où elle continue d'enseigner le yoga, la «gymnastique extrême du développement» et la plongée en apnée, en autres. Elle affirme que son yoga pour bébés rend les enfants plus forts et aident leur développement:

Nathan Thornburgh: –J'ai deux enfants jeunes et j'ai fait attention avec eux quand ils étaient bébés. Donc c'était dur pour moi de regarder votre vidéo. On se dit que ça doit faire mal à l'enfant. Ses mains? Le cartilage dans ses articulations? Son cerveau?

Lena Fokina: –Non. Ça rend leurs mains plus fortes.

NT –Est-ce que vous savez que YouTube a supprimé votre vidéo parce qu'elle violait leur politique sur le contenu «choquant et dégoûtant»?

LF –Est-ce qu'ils ont vu que les bébés ne pleurent pas –et même, ils rient– et que ce système est utilisé depuis plus de trente ans en Russie et les enfants sont tous vivants et en bonne santé? Si vous avez besoin de plus de preuves, la meilleure chose à faire, c'est de venir nous voir.»

Lors de l'interview, Lena Fokina note que «tout le monde n'accepte pas» son yoga pour bébés, et plusieurs médecins américains l'ont confirmé: sur FoxNews.com, le Dr. Manny Alvarez supplie de ne pas essayer ces gesticulations qui n'ont rien à voir avec «l'authentique yoga pour bébés». Pour lui, les affirmations de Lena Fokina ne sont fondées sur aucun fait scientifique, et balancer un bébé comme elle le fait pourrait abîmer ses articulations et même potentiellement déclencher le «syndrome du bébé secoué».

Un autre pédiatre, interviewé par Urlesque, explique que de nombreux mouvements pratiqués dans la vidéo sont tout à fait sûrs, mais que d'autres ne le sont absolument pas. Et dans tous les cas, «ils ne sont pas pratiqués d'une manière sûre, ni dans un environnement sans danger».

Lena Fokina affirme que ce yoga pour bébés a été «inventé par la vie» et lui a été transmis par un homme nommé Igor Borisovich Charkovsky. En 2007, Haaretz décrivait ce gourou, qui n'est pas médecin, et l'attrait des Israéliens pour ses techniques de yoga pour bébés, malgré le décès d'un des bébés avec lequel il avait travaillé.

Photo: capture d'écran de la vidéo

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
YogaRussiebébés
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte