Monde

Le Wyoming veut rendre la thérapie de couple obligatoire avant un divorce

Slate.fr, mis à jour le 19.01.2011 à 18 h 35

Imaginez être forcés de suivre une thérapie de couple express avant de pouvoir vous marier ou de pouvoir divorcer. C'est la règle que des législateurs du Wyoming aimeraient instaurer, persuadés que cette initiative réduirait les taux de divorce de l'Etat.

Les couples devraient payer eux-mêmes ces trois heures de thérapie. S'ils refusent, ils se verraient dans l'obligation d'attendre un an avant de recevoir une «autorisation de mariage» ou un jugement de divorce, explique aux Wyoming News le représentant à l'origine du projet de loi Ed Buchanan, qui s'interroge tout de même:

«Peut-être qu'un an c'est trop long. Je voulais ouvrir cette discussion.»

Il voit sa proposition comme une façon de demander aux couples de comprendre les conséquences à long terme de ces décisions:

«C'est juste de l'éducation. C'est de l'éducation sur les éléments stressants d'une relation.»

Le Wyoming est dans le top 5 des Etats américains en termes de taux de divorce rapporte Wyoming News. En 2008-2009, le taux s'élevait à 5,2 couples pour mille d'après des statistiques officielles, ce qui faisait du Wyoming le troisième Etat au plus fort taux de divorce (derrière le Nevada et l'Arkansas).

Buchanan affirme au Tribune que les divorces ne font pas que séparer des familles mais entrainent également souvent des foyers mono-parentaux qui ont besoin d'aides de l'Etat, et des enfants élevés dans la pauvreté.

«La proposition a été faite pour essayer, d'une certaine façon, de changer ça. Ça ferait une différence, je pense, dans la vie de beaucoup d'enfants.»

Les lois de l'Etat requièrent déjà une thérapie de «co-parents» pour les gens avec enfants qui souhaitent divorcer. Un juge pourrait lever l'obligation de la thérapie de fin de couple dans les cas de violence conjugale, pour que la victime ne doive pas subir les sessions avec son agresseur.

Les habitants du Wyoming sont très impliqués dans les problèmes de mariage et de divorce ces temps-ci: l'Etat est le seul à interdire les mariages homosexuels mais à reconnaître en même temps comme valides les mariages homosexuels célébrés dans d'autres Etats. Une «incohérence» de la législation, à laquelle plusieurs représentants veulent mettre fin, estimant qu'un récent cas de demande de divorce d'un couple lesbien souligne l'importance du problème. En novembre dernier, un juge de l'Etat a rejetté une affaire où deux femmes mariées au Canada en 2008 voulaient divorcer dans le Wyoming, en expliquant que décider de la fin de ce mariage ne relevait pas de son ressort. Une des épouses a fait appel.

Photo: Pieta House Press Pack - Counselling and Support / Joe Houghton via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte