Life

Les prénoms chrétiens dont personne ne veut

Slate.fr, mis à jour le 14.01.2011 à 11 h 51

«Ne donnez pas à vos enfants des prénoms qui ne se trouvent pas dans le calendrier chrétien». Voilà comment le Pape, à l'occasion de la fête du baptême du Seigneur, le 9 janvier, s'est insurgé contre la tendance de dommer aux enfants des noms de célébrités, lit-on sur le Daily Telegraph. Le quotidien britannique cite l'Office National des Statistiques, qui révèle qu'en Angleterre, Ashton (de l'acteur Ashton Kutcher) et Lily (de la chanteuse Lily Allen) sont parmi les prénoms les plus populaires du moment. En Italie aussi, si la tradition veut que les enfants soient nommés d'après les saints, les exceptions sont de plus en plus nombreuses. Ainsi le footballeur Francesco Totti a appelé sa fille Chanel, alors que Flavio Briatore, ancien directeur de l'écurie de Formule 1, a opté pour Falco Nathan.

Et pourtant, si c'est l'originalité que les parents recherchent, pas besoin d'aller chercher très loin. Le calendrier chrétien regorge de prénoms étranges et désuets, explique BBC News, qui en cite 10. Alors pourquoi pas appeler son enfant Jézabel, Nabuchodonosor, ou Mathusalem?

Pour comprendre pourquoi certains de ces prénoms sont moins répandus que Marie, Marc et Luc, il faut se pencher sur leur histoire. Jézabel par exemple, fut une reine d'Israël, épouse du roi Achab. La Bible lui reproche de détourner Achab du vrai Dieu et d'adorer son dieu Baal. Elle est accusée de tuer les prophètes du Seigneur, et est donc maudite. Après la mort d'Achab, elle continue de régner avec ses fils. Elle sera ensuite tuée, et son corps sera mangé par des chiens.

Nabuchodonosor, lui, fut roi de l'Empire babylonien. Si sa réputation semble meilleure que celle de Jézabel, le roi de Pashe a un autre argument qui ne joue pas en sa faveur: la sonorité de son prénom. «Ca sonne un peu dur. Et ce n'est pas très facile à prononcer, non plus», explique le Dr Martin Skinner, de la Warwick University.

Et Mathusalem, la personne la plus âgée mentionnée dans l'Ancien Testament, mort à 969 ans? Justement, sa longévité est un peu dérangeante. «Si on sait une chose de lui, affirme M Skinner, c'est qu'il était vieux. On utilise ainsi l'expression "vieux comme Mathusalem", et ainsi de suite. Quand on a un enfant, on ne l'imagine pas comme Mathusalem».

Mais tous ces prénoms ne cachent pas un destin horripilant, ou une sonorité ardue. Vous pourriez ainsi opter pour le prénom de Dorcas , qui fut une femme connue pour sa fidelité. Sa mort provoqua beaucoup de larmes.

Photo: Ancient of days, William Blake, wikimedia

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte