Sports

Des fans de football américain provoquent (presque) un séisme

Slate.fr, mis à jour le 12.01.2011 à 11 h 04

Le touchdown (équivalent de l’essai de rugby) de plus de 60 mètres de Marshawn Lynch, le running back de l’équipe de football américain des Seattle Seahawks, contre les New Orleans Saints a provoqué a fait trembler la terre à Seattle, et ce n’est pas une façon de parler. Selon Yahoo Sports, «à 16h43 samedi, soit presque exactement au moment où Lynch a rebondi contre huit défenseurs des Saints différents pour marquer le touchdown qui a conclu la victoire surprise des Seahawks, le Pacific Northwestern Seismic Network (PNSN) a enregistré une petite secousse sur un système de surveillance» proche du stade de Seattle. Il s’agit du seul dispositif de surveillance qui a enregistré le mouvement, ce qui signifie que ce n’était pas un phénomène qui a touché toute la ville.

Les sismologues estiment que toute personne se trouvant dans un périmètre de 800 mètres autour du stade ont probablement ressentit la Terre trembler au moment où les supporters de Seattle ont sauté comme un seul homme et littéralement fait trembler le stade. Selon PNSN, «les outils sismiques montrent que les applaudissements des fans ont commencé quand Lynch se lançait dans son échappée cruciale et ont connu un pic lors de la remise en jeu des Seahawks.» (Au football américain, l’équipe qui vient de marquer remet la balle en jeu par un coup de pied similaire à l’engagement au rugby).

Drew Magary tempère l’enthousiasme de certains médias et écrit sur le site NBC New York que l’action de Marshawn Lynch n’a pas provoqué de tremblement de terre, mais s’amuse de la manière dont les fans de sport utilisent la science pour faire rentrer un événement dans la légende: 

«La course de Marshawn Lynch a-t-elle provoqué un séisme? Scientifiquement parlant, non. Mais pour la légende, faisons-en un OUI. Elle a clairement fait trembler la Terre comme un diapason et au moins six montagnes avoisinantes se sont écroulées à cause du cataclysme. Selon mes informations, 456 personnes sont mortes, mais elles ont toutes déclaré que cela valait le coup de mourir, car l’échappée de Lynch était la plus belle qu’ils n’avaient jamais vu.» 

Photo: Marshawn Lynch lors du mathce entre Seattle et la Nouvelle Orléans le 9 janvier, REUTERS/Robert Sorbo 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte