Economie

Sur Twitter, des messages de 50 Cent dopent les actions d'une société

Slate.fr, mis à jour le 11.01.2011 à 11 h 03

50 Cent est-il en train de devenir un gourou pour les investisseurs en Bourse? C’est ce que se demande Business Insider après l’étonnant «coup» réalisé par le rappeur américain lundi 10 janvier: une série de messages positifs de sa part sur Twitter à propos des écouteurs commercialisés par l’entreprise H&H Imports, chez qui il a créé un produit à son nom, a fait grimper la capitalisation de cette société de 50 millions de dollars.

Comme le montre la liste des cours sur Yahoo Finance, H&H était début janvier l’exemple-même de ce que les Américains appellent une penny stock, une action qui vaut moins de 1 dollar. Elle valait 5 cents le 3 janvier, avant que 50 Cent n’enchaîne les tweets promotionnels en sa faveur. Lundi 10 janvier, elle valait 39 cents à la clôture, soit une hausse de 290% en une journée.

50 Cent a il est vrai un double intérêt financier à faire la promotion de ces écouteurs: Business Insider renvoie vers un document légal publié sur le site de la Securities and Exchange Commission (le gendarme de la Bourse américaine) qui montre qu’il détient 30 millions d’actions de H&H, soit environ 13% du capital. Avec l’augmentation du cours lundi, «cela fait près de 10 millions de dollars de gagnés pour un week-end de tweets».

Déjà un «coup» avec Coca-Cola

Lundi, le blog high-tech du New York Times consacrait un article à la présence de 50 Cent au Consumer Electronic Show (CES), l’immense salon high-tech de Las Vegas, où il venait promouvoir son modèle d'écouteurs, Sleek by 50 Cent. «Je connais la musique et j’ai essayé tout ce qu’il est possible d’essayer en matière d’écouteurs, mais je voulais quelque chose de différent, quelque chose de mieux, qui repousse les limites», a expliqué le rappeur. Le site rappelle que de nombreuses stars, comme Dr. Dre, Lady Gaga, LeBron James, P. Diddy ou Justin Bieber, ont créé leur modèle d’écouteurs ces derniers mois.

Comme l’expliquait la semaine dernière Dealbook, le blog finance du New York Times, 50 Cent ne s’intéresse pas à ce seul business des écouteurs. Curtis Jackson, de son vrai nom, a en effet investi dans Glacéau, une marque d’eau vitaminée depuis rachetée par Coca-Cola, ce qui lui a permis de faire une «culbute» de 100 millions de dollars selon le blog Fast Company. Il a aussi investi dans Gunnar Optiks, une entreprise qui fabrique des lunettes adaptées à la vision sur écran. Enfin, il s’est également dit récemment persuadé que Facebook valait bien les 50 milliards de dollars estimés par les marchés: sans doute son affection pour le chiffre 50...

Photo: 50 Cent (site officiel).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
twitterraphip-hopécouteursBourse
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte