Culture

Des députés veulent transférer Descartes au Panthéon

Slate.fr, mis à jour le 10.01.2011 à 15 h 39

La dernière personnalité française dont le corps a été transféré au Panthéon était Alexandre Dumas, en 2002. Et si la prochaine était René Descartes? C’est en tout cas ce que souhaitent trois députés divers gauche, Gérard Charasse, Annick Girardin et Apeleto Albert Likuvalu, qui demandent le transfert de son crâne dans le célèbre monument, dans une proposition de résolution enregistrée à l’Assemblée nationale mi-décembre 2010 et rendue publique le 10 janvier 2011.

Les signataires déplorent que «René Descartes [n’ait] pas reçu de la France l’hommage qu’elle doit à ses enfants les plus brillants» et que «entre incertitude, profanations, crainte de leur charge symbolique, [ses] restes [...] [n'aient] pas reçu un écrin digne de sa part d’œuvre». Si le corps du philosophe, mort à Stockholm en 1650 à 53 ans, a bien été rapatrié en France, il repose aujourd’hui dans la chapelle Saint-Benoît de l’église de Saint-Germain-des-Prés, tandis que son crâne est au Musée de l’Homme. Le 17 octobre 1793, la Convention avait pris un décret de transfert de ses restes au Panthéon, mais celui-ci ne fut jamais exécuté.

Au lycée militaire de La Flèche?

Ces dernières années avait été évoqué un transfert du crâne de Descartes au Prytanée de la Flèche (Sarthe), un lycée militaire. Un projet porté de longue date par François Fillon, dont c’est le département d’élection, mais qui suscitait des critiques. Comme le rapportait début 2009 La Croix, la conseillère municipale PS et conservatrice de la bibliothèque du Prytanée Sylvie Tisserand qualifiait cette idée de «gothique», tandis que Philippe Mennecier, responsable des collections du Musée de l’homme, se disait «consterné». A noter par ailleurs que l’authenticité du crâne décrit comme celui de Descartes est contestée...

Pour l’instant, aucune intronisation au Panthéon n’a eu lieu sous le mandat de Nicolas Sarkozy, mais tous les présidents de la Ve République n’ont il est vrai pas eu droit à «leur» panthéonisé. De Gaulle avait eu Jean Moulin, en 1964, avec le célèbre discours d’André Malraux, puis il n’y avait pas eu de nouvelle cérémonie sous les mandats de Pompidou et Valéry Giscard d’Estaing. Sous Mitterrand furent panthéonisés René Cassin, Jean Monnet, l’abbé Grégoire, le mathématicien Monge, le philosophe Condorcet et Pierre et Marie Curie, puis Malraux et Dumas sous Chirac.

En 2009, Nicolas Sarkozy a proposé de faire enterrer Albert Camus au Panthéon, mais s’est heurté au veto de sa famille. En revanche, le poète antillais Aimé Césaire bénéficiera, comme l’expliquait Le Monde samedi, d’un «hommage discret»: une plaque commémorative sera dévoilée en avril au Panthéon alors que «conformément au souhait de ses proches et de la grande majorité des Martiniquais, le corps du fondateur du Parti progressiste martiniquais (PPM) demeurera dans l'île».

Photo: détail d'un portrait de Descartes par Frans Hals (Rafael Robles L. via Flickr CC License by).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte