Life

Chute spectaculaire du nombre de spams

Slate.fr, mis à jour le 07.01.2011 à 16 h 52

La quantité de spam qui circule dans le monde a baissé de manière spectaculaire au cours des derniers mois. Selon une entreprise de sécurité sur internet, le nombre de pourriels envoyés quotidiennement est passé de 200 milliards en août à 50 milliards en décembre, rapporte la BBC. La cause de cette chute n’est pas claire. Plusieurs spammeurs importants ont drastiquement réduit leurs activités autour des fêtes de fin d’année. Bien qu’il y ait déjà eu d’autres baisses importantes par le passé, elles ont plutôt été associées à des perturbations dans les réseaux d’ordinateurs infectés qui envoient les messages, appelés robots. Mais cette fois-ci, la plupart des robots en question étaient opérationnels.

Certains experts estiment que l’accalmie ne devrait pas durer et pourrait simplement signifier que les spammeurs se regroupent pour une nouvelle campagne. Ceux de nature plus optimiste notent que les campagnes anti-spam ont été plutôt efficaces. Fin septembre, Spamit, un des spammeurs les plus connus, a annoncé qu’il fermait à cause de «nombreux évènements négatifs» et d’une attention accrue.

Pourra-t-on un jour gagner la guerre du spam? Selon Mark Gimein, la réponse est oui. Dans un article paru sur Slate.com et traduit pour Slate.fr, il expliquait que même si les messages indésirables existent encore, ils ne représentent plus vraiment un problème face aux progrès des boîtes mails en matière de filtrage de spams:

«Le spam était pénible, c'est devenu un fléau médiatique, et il est en train de devenir un non-problème. L'étape suivante c'est qu'il devienne, dans deux ou trois ans, rien de plus qu'un trip nostalgique.»

Mais pour Glen Levy du magazine américain Time, on est encore loin d’en avoir fini avec les messages indésirables sur Internet, notamment parce que les spammeurs investissent les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter. Le mois dernier, des comptes Twitter ont été piratés pour envoyer des messages publicitaires pour une pilule de régime après qu’une liste de mots de passe possibles a été publiée sur Internet. Levy écrit: «Nous ne pourrons sans doute jamais nous débarrasser des spams, mais nous vivront plutôt dans un monde où les dégâts seront maaintenus à un niveau minimal.»

Photo: Spam Wall / Freezelight via Flickr CC License by
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte