Monde

Un tirage loto pour les fans de Lost

Temps de lecture : 2 min

Aux États-Unis, le tirage du mardi 4 janvier de la loterie Mega Millions est apparu particulièrement familier aux fans de Lost. Les numéros tirés; 4,8,15,25,47 et une «Mega Ball» complémentaire, le 42, étant sensiblement proches de ceux qui reviennent dans la série imaginée par J.J. Abrams.

Hugo «Hurley» Reyes, un des personnages de Lost, est notamment persuadé être poursuivi par une malédiction après avoir joué le 4,8,15,16, 23 et 42 et remporté le Mega Loto Jackpot de 114 millions de dollars (environ 87 millions d'euros). Les nombres sont une des thématiques récurrentes de la série. Le récent tirage est une nouvelle pierre dans le jardin des fans de la série avides de théories conspirationnistes.

Depuis, Mega Millions a annoncé que son site avait été visité un nombre inhabituel de fois. La loterie nationale rapporte que 25.587 participants ont gagné 150 dollars en inscrivant au moins les 4 nombres communs aux deux séries.

Même s'il est impossible de savoir combien de participants influencés par Hurley ont joué les numéros exacts, Damon Lindelof, un des producteurs de la série, indique sur son compte Twitter: «9.078 auraient joué la liste des chiffres de Hurley en entier.»

Sur son blog, Jorge Garcia, qui interprète Hurley, est moins enthousiaste. Il interpelle les gagnants, «quand est-ce que vous apprendrez?» et rappelle que «les chiffres sont mauvais». Les fans de Lost savent qu'après avoir entendu les chiffres pendant son séjour dans un hôpital psychiatrique, Hurley a touché le jackpot puis vu sa maison brûler, la police le confondre avec un dealer de drogue et un des restaurants de sa chaîne détruit par une météorite. Le prochain tirage aura lieu le 7 janvier.

Photo: Jorge Garcia Comi-Con 2009 / Kristin Dos Santos via Flickr CC License by

Newsletters

La décision de la Cour suprême est absurde: les Américaines ont de plus en plus recours à l'IVG

La décision de la Cour suprême est absurde: les Américaines ont de plus en plus recours à l'IVG

Le nombre d'avortements dans le pays a augmenté pour la première fois en trente ans, du fait de la situation économique et du manque d'accès à la contraception.

Une ville espagnole veut faire payer les sauvetages en mer

Une ville espagnole veut faire payer les sauvetages en mer

À San Sebastián, où les coûts des opérations de sauvetage ne cessent de croître, les personnes «imprudentes» ou «négligentes» devront mettre la main au portefeuille.

L'Amérique au bord de la scission

L'Amérique au bord de la scission

[BLOG You Will Never Hate Alone] Les différences d'opinion sont telles que deux options sont seulement possibles: la guerre civile ou la séparation.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio