Monde

Des milliers de poissons et d'oiseaux morts aux Etats-Unis

Slate.fr, mis à jour le 03.01.2011 à 14 h 35

Des scientifiques enquêtent actuellement sur la mort de 100.000 poissons dans la rivière Arkansas de l'État américain du même nom. Vendredi 31 décembre, près de la ville d'Ozark, dans le nord-ouest de l'État, des milliers de cadavres de poissons sont remontés à la surface et flottaient sur 30 kilomètres de rivière.

Le représentant de la Commission de Chasse et Pêche de l'Arkansas, Keith Stephens, a déclaré à CNN que la mort massive de poissons pouvaient avoir lieu chaque année mais que les proportions de 2010 étaient inhabituelles, d'autant plus qu'une seule espèce est touchée. Il a suggéré ensuite qu'une maladie pouvait être la cause de la mort subite des poissons.

«Il n'y a qu'une seule espèce de poisson qui est touchée. Si un polluant avait été responsable des décès, toute la faune marine aurait été touchée et pas seulement le poisson-tambour.»

Des oiseaux morts

À environ 200 kilomètres de la rivière, plusieurs milliers de cadavres d'oiseaux ont aussi été retrouvés. Tombés du ciel le jour de l'An, jusqu'à 5.000 merles à ailes-rouge sont morts et ont chuté dans un rayon de deux kilomètres dans la ville de Beebe répandant pendant quelques instants dans l'Arkansas un parfum de fin du monde. Des théories naissantes sur les événements ont été démenties, la Bible ne mentionnant nulle part que la mort de poissons et d'oiseaux doit être interprétée comme un signe prophétique d'Armageddon.

 

Visit msnbc.com for breaking news, world news, and news about the economy

Les hypothèses sur la mort de ces oiseaux se sont multipliées: une pluie de grêle en haute altitude, la foudre ou des feux d'artifice. C'est cette dernière option qui est retenue par l'ornithologue mandatée par l'État, Karen Rowe. Les pétards auraient effrayé les oiseaux au point de les tuer. Elle a ensuite récusé toute thèse d'empoisonnement assurant que l'autopsie des corps révèleraient l'absence de toxine et que les oiseaux avaient tous subi un traumatisme physique. Interrogé par MSNBC, le docteur Reese Halter ajoute:

«Ce n'est pas commun, mais des nuées d'oiseaux peuvent rencontrer un climat particulièrement froid assez soudain ou des odeurs nauséabondes qui pourraient influencer leur vol et leur santé, ces choses arrivent. Le froid tue aussi 2% de la population mondiale des lamantins en Floride. Il y a des problèmes partout.»

Photo: Stone-dead fish / Gudmd.Haralds via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte