Monde

Les temples mayas comme des amplis géants

Temps de lecture : 2 min

Des siècles avant l'invention de l'ampli électrique et autres murs de son, les mayas pourraient bien avoir transformé leurs bâtiments en gigantesques caisse de résonnance. Dans la cité antique de Palenque, au Mexique, construite en 600 ap. J-C., les temples mayas auraient servi à projeter des sons sur de grandes distances à l'occasion de cérémonies, d'après une équipe de la UNAM (Universidad Nacional Autonoma de México).

Alors que la foule se massait sur les immenses places publiques, les prêtres et les musiciens mayas se tenaient au sommet des temples ou dans des pièces spécialement conçues pour amplifier le son. Lors des rituels d'accession au trône, des fêtes religieuses ou des victoires guerrières, le peuple pouvait donc entendre les chants et la musique sur plusieurs centaines de mètres.

De nombreux instruments ont été retrouvés sur place: à côté des ancêtres de maracas (des gourdes remplies de graines ou de pierres), les archéologes ont mis en évidence des sifflets, des ocarinas, des coquillages percés ou encore des carapace de tortue qu'il fallait frotter avec des bois de cerfs.

D'après Francisca Zalaquett, l'archéologue qui a dirigé l'étude citée par National Geographic, «les constructeurs avaient l'intention d'utiliser et de modifier l'architecture à des fins acoustiques». L'absorption et le rejet du son des bâtiments et des places étaient altérés par un revêtement de stuc.

D'autres civilisations pré-colombiennes auraient elle aussi utilisé les bâtiments pour jouer avec le son. Au Pérou, le centre de cérémonie de Chavin de Huantar contenait un labyrinthe où l'acoustique modifiée servait à désorienter le visiteur. Des effets sonores rendus plus intenses par le cactus hallucinogène du cru.

Photo: Palenque - Temple of the Inscriptions / kudumomo via FLick CC License by

Slate.fr

Newsletters

Quand le Canada était antisémite

Quand le Canada était antisémite

[Blog You Will Never Hate Alone] Le 7 novembre, Justin Trudeau s'est solennellement excusé pour l'attitude de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale. Notamment visé, le refus par les autorités de l'époque de laisser entrer des juifs fuyant le nazisme.

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

La NRA s'en prend aux médecins qui soignent les blessés par balles

Le lobby américain des armes est furieux qu'une association de médecins demande une plus grande régulation des armes à feu.

Guerre tiède

Guerre tiède

Newsletters