Life

On pourra bientôt imprimer notre nourriture

Slate.fr, mis à jour le 30.12.2010 à 13 h 22

Que les pas doués de la poêle et de la casserole se réjouissent: on pourra bientôt imprimer ses repas! Des scientifiques d'un laboratoire de l'université de Cornell sont en train de développer une «imprimante à nourriture en 3D» qu'ils espèrent voir révolutionner le secteur alimentaire «comme l'email et les messages instantanés l'ont fait pour la communication», rapporte la BBC.

Pour l'utiliser, il suffit d'insérer dans la machine des seringues remplies d'«encres culinaires», et de rentrer une recette, dont on peut ajuster les goûts et les textures à sa convenance (pour avoir des biscuits plus moelleux ou plus craquants par exemple). Les seringues déposent ensuite ligne par ligne des ingrédients en suivant le modèle électronique de la recette. Voir des photos ici ou .

Les ingrédients sont pour l'instant limités à tout ce qui est suffisamment liquide pour passer au travers d'une seringue: chocolat fondu, pâte à cookies liquéfiée, fromage ou pâte à gâteau. Mais l'équipe est en train d'expérimenter des mélanges de nourritures avec des hydrocolloïdes pour tenter d'augmenter le nombre d'ingrédients liquides disponibles.

La création d'une telle imprimante à un prix accessible ouvre toutes sortes de possibilités, et les scientifiques émerveillés imaginent un avenir où les gens pourraient concevoir eux-mêmes leurs constructions culinaires, créer leurs propres encres, télécharger et réaliser en quelques minutes des recettes concoctées par des  grands chefs ou leur diététicien.

L'imprimante culinaire permettrait aussi d'obtenir une nourriture beaucoup plus écologique, assure un chef américain qui a déjà «imprimé» des sushis:

«Imaginez pouvoir essentiellement "faire pousser", "cuisiner" ou préparer de la nourriture sans impact industriel négatif —rien, des fertiliseurs aux poêles à frire à l'empaquetage. Les obligations de la chaîne de production de nourriture seraient quasiment éliminées.»

Et d'ajouter:

«On peut imaginer une imprimante 3D faisant une tarte aux pommes maison sans avoir besoin de cultiver les pommes, de les fertiliser, de les transporter, les réfrigérer, les empaqueter, puis fabriquer, cuire et servir la tarte, et sans non plus qu'on ait besoin de tous les matériaux utilisés dans ces processus.»

Mais la nouvelle n'a pas ravi tout le monde, dont le blog Gawker, horrifié:

«Et il n'y a rien de bizarre dans tout ça, rien du tout! Non, rien de complètement et totalement terrifiant dans le fait que l'aboutissement de la modernité technologique c'est de voir notre nourriture sortir d'une seringue dans un ordre fixé à l'avance.»

Photo: macaron! / Bruna Ferrara via Flickr CC License By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte