Culture

Le Congrès aime «Star Wars» et «La Panthère rose»

Slate.fr, mis à jour le 28.12.2010 à 15 h 17

L’Empire contre-attaque et La Panthère rose, dont les réalisateurs Irvin Kershner et Blake Edwards viennent de disparaître cet hiver, font désormais partie du patrimoine cinématographique américain au sens le plus officiel du terme. Comme nous l’explique The Hollywood Reporter, le deuxième (ou cinquième?) opus de la saga Star Wars et le premier épisode de celle de l’inspecteur Clouseau font en effet partie de la promotion 2010 de la Bibliothèque du Congrès américain, qui a choisi 25 films à protéger en raison de leur signification «culturelle, esthétique ou historique». Parmi les autres lauréats, on trouve notamment Y’a-t-il un pilote dans l’avion?, avec Leslie Nielsen, autre disparu de 2010, Les Hommes du président, L’Exorciste et La Fièvre du samedi soir.

En 2009, les principaux films distingués avaient été Un Après-midi de chien de Sidney Lumet, Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone et la version longue du clip du single Thriller de Michael Jackson, réalisée par John Landis. Le film le plus ancien du fonds date de 1893 et les plus récents (Fargo des frères Coen et Study of a River, un film expérimental sur la rivière Hudson, consacré cette année) de 1996. Un film doit avoir au moins dix ans pour être éligible.

Le public a théoriquement son mot à dire sur les lauréats car il est possible de faire des propositions en ligne: selon la Bibliothèque du Congrès, «le nombre de votes qu’un film reçoit pèse d’un poids significatif dans le processus de sélection». D'après l’agence Associated Press, 2.100 films ont ainsi été nominés par le public en 2010. L’organisme publie par ailleurs une longue liste de films connus qui n’ont pas encore été classés au patrimoine.

Comme le raconte The Hollywood Reporter, pour chaque titre protégé (on en compte désormais 550), la Bibliothèque du Congrès «s’efforce d’assurer qu’il soit préservé pour les générations futures, soit à travers son propre programme massif de conservation des films, soit à travers des partenariats avec d’autres fonds d’archives, studios et réalisateurs». Le but n’est pas seulement de conserver les longs-métrages les plus célèbres, mais aussi des films moins connus mais importants dans l’histoire ou l’évolution du cinéma, comme l’explique le directeur de la Bibliothèque James H. Billington à AP:

«Le plus intéressant pour moi n’est pas de voir quelque chose que j’aime figurer sur la liste, mais de m’instruire grâce à la sélection à laquelle nous parvenons»

Photo: Peter Sellers dans La Panthère rose (1963) de Blake Edwards (DR).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte