Monde

Le canular de l'année à Charm el-Cheikh

Slate.fr, mis à jour le 24.12.2010 à 12 h 25

«Un homme serbe serait devenu un héros en Egypte après avoir accidentellement tué un requin avec ses fesses alors qu’il était ivre.» L’histoire, rapportée notamment par le New York Post, a vite fait le tour d’Internet: malgré les efforts des autorités égyptiennes pour trouver le coupable des attaques qui ont coûté la vie à une touriste allemande de 70 ans et blessé quatre autres baigneurs début décembre, c’est donc un touriste ivre qui serait venu à bout du requin mangeur d’hommes. «Dragan Stevic, qui faisait la fête dans la station balnéaire de Charm el-Cheikh, au bord de la mer Rouge, était complètement ivre quand il a sauté sans le vouloir sur la bête qui terrorisait les touristes depuis des semaines» écrit encore le New York Post. Le site français Zigonet rapporte quant à lui: «Celui que tout le monde qualifie de héros en ce moment a surtout eu un énorme coup de chance. Il voulait juste nager avec ses amis, quand il a eu l'idée de sauter d'une falaise.»

Mais l’histoire, au fur et à mesure qu’elle a été reprise dans les médias et sur les blogs, a éveillé les soupçons des internautes les plus vigilants, pour s’avérer être en fait un canular. Comment une histoire qui semble aussi peu crédible a-t-elle pu berner autant de monde? L’information a été publiée pour la première fois par l’agence de presse macédonienne Mina le 16 décembre, qui cite un «média basé à Belgrade», sans donner plus de précisions, éveillant ainsi les premiers soupçons. Autre indice incohérent, le requin mort sur une plage que l’on voit sur la photo utilisée par Mina pour illustrer sa dépêche, censé être un requin longimane, est en fait un requin pèlerin, qui se nourrit uniquement de plancton. Le Daily Mail révèle même que la plage de la photo se situe à des milliers de kilomètres de la mer Rouge, en Caroline du Nord.

Le blog Carolina Beach Today, qui avait posté la photo sur son site l’année dernière, s’est rendu compte de la supercherie, et a publié un article pour remettre les choses au clair, non sans humour:

«Désolé Dragan, c’était une super histoire et nous aurions tous bien aimé qu’elle soit vraie. Mais ne désespère pas, continue à sauter des embarcadères, car un jour… ça arrivera peut-être .»

Le canular aura en tous cas prouvé encore une fois la fascination des internautes pour les attaques de requins. Mais comme le soulignait Slate.com, les squales responsables de telles attaques sont difficilement identifiables, notamment parce que la plupart des victimes ne voient pas l’animal qui les attaque et que les requins ne s’attardent généralement pas longtemps dans la même zone.

Photo: La photo du Carolina Beach Today utilisée pour le canular, Carolyn J. Drost 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte