Monde

L'Europe du nord paralysée par la neige

Slate.fr, mis à jour le 19.12.2010 à 17 h 14

Alors que le mois en cours est bien parti pour devenir le mois de décembre le plus froid jamais enregistré, les voyageurs connaissent les pires difficultés pour se rendre à leur destination de Noël, au Royaume-Uni comme un peu partout en Europe. Des milliers de personnes ont dormi dans les aéroports londoniens de Heathrow et Gatwick, où les hôtels se sont remplis après l’annulation de la majorité des avions à cause de la neige et du verglas.

Heathrow a été fermé samedi 18 décembre, et l’aéroport a annoncé qu’aucun avion n’atterrira dimanche et que seulement une poigne décollera, rapporte le Telegraph. D’autres aéroports majeurs ont également réduit la voile. A Paris, Roissy-Charles-de-Gaulle a dû fermer ses pistes en début de matinée. La DGAC a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 40% de leurs vols à Roissy-Charles De Gaulle à partir de 16 heures. Plus tôt dans la journée c'était un quart des vols prévus qui avaient été annulés à Roissy et 20% à Orly, avec des retards pour ceux qui ont été maintenus. Et les perturbations ont aussi des conséquences plus inattendues: le concert de Lady Gaga prévu dimanche soir à Bercy a été annulé parce qu’une partie des camions de la production de la tournée de la chanteuse est bloquée par l'interdiction de circuler pour les poids-lourds en Ile-de-France.

En Allemagne, l’aéroport de Francfort a annulé 40%  de ses vols de dimanche, rapporte CNN. Le chaos règne également sur les autoroutes britanniques, où de nombreux voyageurs ont abandonné leur voiture samedi soir après avoir été bloqués dans les embouteillages pendant des heures. La Belgique connaît quant à elle son 18e jour de neige depuis début novembre, un record selon l'agence Belga, mais les intempéries n'ont pas causé de perturbations importantes dans la circulation des trains, sur les routes ou dans les aéroports régionaux, rapporte Le Monde.

D’ici à dimanche soir, «il y aura autour d’un demi-million de personnes arrivant ou partant du Royaume-Uni qui ne se trouveront pas là où ils voulaient être» écrit Simon Calder, le spécialiste des transports du Independent. Le mauvais temps devrait continuer sur une partie de l’Europe lundi.

Photo: A Sestrieres, décembre 2008, REUTERS/Max Rossi 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte