Monde

Une arme à feu passe la sécurité à l'aéroport de Houston

Slate.fr, mis à jour le 18.12.2010 à 15 h 38

Les nouvelles mesures de sécurité dans les aéroports américains, et notamment les scanners corporels intégraux et les fouilles au corps extensives, divisent les Etats-Unis depuis de nombreuses semaines, entre ceux qui estiment qu’il s’agit d’atteintes à la vie privée des voyageurs et ceux qui y voient des mesures nécessaires dans le contexte actuel. A l’approche des vacances de Noël, un incident révélé par ABC News risque de donner un argument de plus à ceux qui soutiennent les nouvelles mesures. Le bureau de Houston d’ABC raconte en effet comment un homme d’affaire texan a laissé sans s’en rendre compte son calibre .40 chargé dans le sac qu’il a emmené avec lui en cabine sur un vol commercial international l’année dernière.

Les agents de la Transport Security Administration (TSA) de Houston n’ont pas bronché, et le voyageur n’a réalisé ce qui s’était passé qu’après l’atterrissage. Inquiet, il a fait part de l’incident à la TSA, qui a donné des «formations correctives» aux agents qui l’avaient laissé passer la sécurité à l’aéroport George Bush de Houston. «Comment ont-ils pu le rater? C’est impossible de le rater» s’est inquiété le propriétaire de l’arme, qui a rajouté qu’il «ne s’agit pas d’une petite arme, c’est un pistolet de calibre .40» Cet incident pose la question: comment se fait-il que les autorités de sécurité aérienne américaines sont capables de repérer le moindre flacon de liquide à des kilomètres, mais qu’elles ont du mal à repérer des objets autrement plus dangereux comme des armes à feu chargées.

Selon ABC, de telles défaillances sont fréquentes, même si «la fréquence de ces incidents est un secret bien gardé par le gouvernement.» Les autorités testent régulièrement la TSA en essayant de faire passer des armes à travers les dispositifs de sécurité, et elles y parviennent étonnement bien. Une personne «qui a été mise au courant du dernier» rapport du gouvernement a confié à ABC que le taux d’échec de ces exercices «approche 70% dans certains grands aéroports» et que le nouveau directeur de la TSA a récemment déclaré que «toutes les armes à feu, pièces détachées de bombes et autres armes blanches ont passé les contrôles de sécurité dans certains aéroports.»

Photo: jurvetson, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte