Monde

La fuite diplomatique qui aurait pu faire gagner Hitler

Slate.fr, mis à jour le 18.12.2010 à 13 h 55

Bradley Manning, l’analyste en renseignement accusé d’être à l’origine de la fuite de milliers de câbles du Département d’Etat américain, a souvent été comparé à Daniel Ellsberg, qui avait fuité les Pentagon Papers pendant la guerre du Vietnam en 1971. Mais Adam Curtis, qui tient un blog sur le site de la BBC, a trouvé en fouillant les archives un documentaire qui retrace l’histoire d’un autre prédécesseur de Bradley Manning qui a essayé comme lui de rendre publics des documents secrets, mais à une époque encore plus ancienne et avec des conséquences potentiellement désastreuses.

Tyler Kent, un jeune diplomate du Département d’Etat américain envoyé à l’ambassade de Londres en 1939, a volé et copié des milliers de câbles classés top secret. Comme Daniel Ellsberg, son but était de les publier pour empêcher la participation des Etats-Unis dans une guerre lointaine qu’il considérait comme désastreuse. Mais contrairement à Daniel Ellsberg, dont le combat est aujourd’hui reconnu comme juste par beaucoup, l’histoire a donné tort à Tyler Kent: il voulait empêcher le président Roosevelt de s’engager dans la Seconde Guerre mondiale aux côtés de la Grande-Bretagne en publiant , pendant la campagne présidentielle de 1940, les messages secrets où Roosevelt promet à Churchill de l’aider contre l’Allemagne .

Cet anticommuniste enragé était persuadé que les juifs avaient organisé la révolution russe, que l’on devait laisser l’Allemagne détruire la Russie communiste et les juifs et que les Etats-Unis ne devaient pas s’opposer à ce dénouement. Le documentaire retrouvé par Curtis, qui date de 1982, explique comment Kent aurait vraiment pu changer le cours de l’histoire. En 1940, 80% des Américains ne voulaient pas que leur pays entre en guerre, et la publication de cette correspondance secrète aurait pu faire basculer l’élection présidentielle. Heureusement, le jeune diplomate a été arrêté par la police britannique et condamné pour espionnage. Adam Curtis de conclure:

«L’histoire de Tyler Kent nous apprend que les fuites diplomatiques ne sont pas forcément une bonne chose. Cela dépend simplement de qui s’en sert. Et pourquoi.»

Tyler Kent est mort en 1988 dans un terrain de caravaning du Texas.

Photo: Tyler Kent, capture d'écran du documentaire sur le site de la BBC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte