Monde

Les uniformes de l'armée russe ne sont pas assez chauds

Slate.fr, mis à jour le 16.12.2010 à 20 h 01

Des centaines de soldats russes ont contracté des grippes et des pneumonies depuis que l’armée a introduit ses nouveaux uniformes qui, malgré leur style indéniable, ne protègent pas assez contre les rudes hivers du pays. Le journal russe Rossiyskaya Gazeta rapporte ainsi cette semaine que jusqu’à 250 soldats ont été hospitalisés pour des maladies liées au climat depuis que la vague de «froid arctique» est tombée sur le pays. «Ils se sentaient littéralement nus en extérieur», a confié une mère inquiète au Rossiyskaya Gazeta. Les nouvelles bottes, en faux cuir et avec des semelles à base de carton, font partie des principales responsables de l’épidémie dans la garnison de Iourga (sud de la Sibérie) où moins 72 militaires ont été hospitalisés pour une pneumonie, rapporte le quotidien russe cité par le Dauphiné Libéré.

Conçus par le designer Valentin Yudashkin, qui habille aussi les stars de la variété russe, les uniformes rouge et bleu marine ont été introduits en 2008, et sont un hommage à l’armée impériale tsariste. Alors que l’hiver s’installe, certains responsables du gouvernement ont reconnu avoir été pris de court par le problème et qu’il est trop tard pour y faire quelque chose, au moins pour cet hiver: «Il semblerait que tout ceci ait eu lieu à cause d’un laisser-aller de notre part», a déclaré le chef d’état major Nikolai Makarov. Mais tous les responsables militaires ne partagent pas cet aveu. Le porte-parole du ministère de la Défense Vladimir Drobychevski, cité par l’agence Interfax, a officiellement démenti mercredi 15 décembre: «L'uniforme d'hiver garde la chaleur du corps humain pendant deux heures par des températures allant jusqu'à moins 47

L’armée russe n’est pas la seule à avoir innové dans ses uniformes. L’armée américaine a prévu de tester à partir de janvier 2011 ses premiers uniformes féminins. Malgré le fait que 15% des 560.000 soldats du pays soient des femmes, il n’existe à l’heure actuelle qu’un seul modèle, et il est masculin. «Les uniformes sont fait avant tout pour être fonctionnels, et non pas pour le style, mais on peut imaginer que les femmes rencontrent des difficultés à opérer dans des vêtements qui peuvent être bien trop large à certains endroits (les bras et les épaules) et trop étroits à d’autres (la poitrine et les hanches)» rapporte le site Shine. Reste à espérer qu’ils seront suffisamment chauds pour protéger les soldates pendant l’hiver afghan.

Photo: Des appelés russes à Stavropol, REUTERS/Eduard Korniyenko 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte