France

Nos journalistes cités dans les câbles

Slate.fr, mis à jour le 16.12.2010 à 14 h 07

Jean-Marie Colombani, Eric Leser et Daniel Vernet cités dans les câbles de WikiLeaks… Mais pas de scandale en vue. Le télégramme de l’ambassade américaine («sensible, mais pas classé»), en date du 6 novembre 2006, dresse un panorama de la presse française.

Le premier titre cité est Le Monde «considéré comme l’un des grands journaux européens». L’ambassade souligne que, si le titre a été traditionnellement critique des Etats-Unis, le «journal a adopté une approche plus équilibrée sur le 11-Septembre» avec l’édito «Nous sommes tous Américains» de Jean-Marie Colombani. Selon le câble, les journalistes et éditorialistes les plus influents du Monde sont à l'époque Gérard Courtois, Patrick Jarreau, Franck Nouchi et Alain Frachon, Daniel Vernet, Sylvain Cypel, Nathalie Nougayrede. L'ambassade précise aussi que les correspondants aux Etats-Unis sont Corine Lesnes et Eric Leser, aujourd'hui directeur général de Slate.

Au-delà de l’anecdote, ce câble permet de voir les changements opérés dans la presse française depuis 2006.

A l’époque, Le Monde était donc dirigé par Jean-Marie Colombani, aujourd’hui président de Slate.fr. Edwy Plenel était déjà parti du Monde (le câble parle de lui comme du «controversé directeur adjoint») mais n’avait pas encore créé Mediapart. Le Figaro était dirigé par Nicolas Beytout. Libération était en crise, et ses journalistes-phare étaient Gérard Dupuy, Jean-Michel Thénard (aujourd’hui au Canard Enchaîné) et Pierre Haski. Les correspondants aux Etats-Unis étaient Philippe Grangereau et Laurent Mauriac (Haski et Mauriac ont depuis créé Rue89).

Photo: Reuters.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte