Monde

Les Britanniques plus thatchériens que sous Thatcher

Slate.fr, mis à jour le 15.12.2010 à 9 h 16

Une étude qui vient d'être publiée au Royaume-Uni montre que les Britanniques sont beaucoup moins partisans de l'Etat-providence et de la redistribution des richesses qu'il y a une vingtaine d'années, rapporte The Guardian.

Intitulée «Attitudes sociales britanniques», cette étude annuelle a été réalisée auprès de plus de 3.500 personnes. Selon elle, alors que 58% des Britanniques pensaient que le gouvernement devrait dépenser plus pour les allocations sociales en 1991, ce pourcentage a chuté à 27% en 2009. En outre, plus de la moitié de la population (51%) soutenait les politiques de redistribution des revenus des riches vers les pauvres en 1989, contre 36% actuellement.

Citée par The Telegraph, la directrice exécutive du National Centre for Social Research, l'institut qui a réalisé le sondage, remarque que «cela fait 20 ans que Margaret Thatcher a quitté le pouvoir, mais l'opinion publique est aujourd'hui bien plus proche de beaucoup de ses opinions que ce qu'elle était à l'époque». Premier ministre du Royaume-Uni de 1979 à 1990, Thatcher avait mené une politique économique fortement libérale, opérant une réduction du rôle de l'Etat dans la vie économique et sociale.

Cependant, l'étude montre également l'attachement des Britanniques aux services publics, pour lesquels le niveau de satisfaction a fortement augmenté depuis 1997 – date d'arrivée des travaillistes au pouvoir. Le service national de santé, notamment, a vu son taux de satisfaction presque doubler: 64% en 2009 contre 34% il y a treize ans.

Enfin, 78% de la population britannique trouve que les inégalités de revenus entre riches et pauvres sont trop élevées.

Les résultats de cette étude interviennent alors que le gouvernement de coalition de David Cameron met actuellement en oeuvre un plan de rigueur d'une ampleur inédite afin de réduire le déficit public. A cet égard, si l'attitude thatchérienne des Britanniques pourrait apparaître comme une bonne nouvelle pour le pouvoir en place, leur attachement aux services publics pourrait cependant poser problème. Le gouvernement compte en effet fortement tailler dans les budgets sociaux.

Photo: Tech. Sgt. Scott M. Ash via Wikimedia Commons, public domain

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte