Life

Le mystère des anneaux de Saturne enfin résolu?

Slate.fr, mis à jour le 13.12.2010 à 16 h 14

Galilée a été le premier à observer les anneaux de Saturne avec des lunettes qu’il avait lui-même fabriquées, en 1610. Quatre cents ans plus tard, des scientifiques pensent avoir enfin découvert comment ils se sont formés, rapporte Associated Press. Selon l’hypothèse la plus répandue jusqu’à aujourd’hui, les anneaux se seraient formés quand les lunes de Saturne sont entrées en collision, projetant les débris en orbite et formant ainsi des anneaux. Mais il y a un problème avec cette hypothèse: les anneaux sont composés en grande partie de glace, tandis que l’hypothèse de la collision aurait généré beaucoup de débris rocheux.

Robin Canup, une des auteurs d’une nouvelle étude publiée dans la prestigieuse revue scientifique Nature dimanche 12 décembre, avance une autre théorie pour la formation des anneaux, comme le rapporte Sciences et Avenir:

«Alors que Jupiter a quatre gros satellites, Saturne en  a un seul, Titan, le seul du système solaire à posséder une atmosphère dense. Des travaux antérieurs indiquent que plusieurs satellites de la taille de Titan étaient initialement présents autour de Saturne mais qu’ils ont par la suite heurté la planète. Une simulation réalisée par Robin Canup montre que lorsqu’un de ces satellites disparus traverse la région actuellement occupée par l’anneau B, sa glace se met à fondre et sa matière solide “coule” vers le centre. Les forces gravitationnelles engendrées par Saturne dispersent alors la glace en bandes à l’origine des anneaux tandis que le noyau rocheux continue sa course vers le sol.»

En d’autres termes, cette hypothèse suppose que les anneaux se sont formés quand la couche d’hydrogène qui entourait Saturne a entraîné une lune géante vers sa surface, les dépossédant de leur couche de glace, qui est restée en orbite pour former les anneaux. Canup assimile le processus à un meurtre cosmique, avec dans le rôle de la victime une lune qui a disparue il y a 4,5 millions d’années et dans le rôle du suspect le manteau d’hydrogène qui entourait à l’époque Saturne et qui a depuis fui la scène du crime.

Selon l’étude, le processus aurait duré 10.000 ans environ. Aujourd’hui, Saturne s’est débarrassé de son manteau d’hydrogène, et les anneaux ont en partie fusionné pour former des petites lunes de glace comme Encelade, Dioné et Théthys. Larry Esposito, qui a découvert un des anneaux de Saturne, a accueilli la nouvelle étude comme «une idée très intelligente et originale».

Photo: Image de Saturne prise par Hubble en 2009, REUTERS/Ho New 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
sciencesaturneluneespaceanneaux
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte