Monde

Barbie, meilleure amie des pédophiles?

Temps de lecture : 2 min

Video Girl, la nouvelle Barbie mise en vente par Mattel, a une caméra vidéo cachée dans son collier et un mini-écran dans son sac-à-dos. Les enfants peuvent filmer jusqu'à 30 minutes, dans une très bonne qualité, puis télécharger la vidéo sur leur ordinateur et la partager avec leurs amis– peut-être même sur Facebook.

De quoi ravir les apprentis geeks mais aussi... les pédophiles, prévient le FBI. La BBC explique qu'«une note [du FBI] avertit ses enquêteurs que la Barbie Video Girl pouvait être utilisée pour "la production et la possession de pornographie enfantine"». Dans la note, précise le site New York Daily News, le FBI parle d'un cas où un pédophile aurait piégé une petite fille de 6ans avec une Barbie. Selon le site TechEye, «Barbie et les autres poupées sont un outil de prédilection pour les prédateurs sexuels afin d'attirer leurs victimes».

Selon Reuters, cette note s'est retrouvée par accident entre les mains des médias. Et pour une porte-parole du FBI, le texte aurait été mal interprété. En fait, aucun cas n'aurait été rapporté d'une «mauvaise» utilisation de cette poupée.

«Pour être claire, l'intention de l'alerte était de s'assurer que les services répressifs sont conscients que la poupée, comme tout autre équipement vidéo, pourrait contenir des éléments de preuve et de ne pas ignorer un tel article lors d'une perquisition», a-t-elle expliqué.

Un conseil entendu par le sergent John Urquhart du King County, il est légitime que le FBI s'inquiète.

«Quand nous menons une perquisition pour trouver des vidéos qu'aurait pu utiliser un pédophile, nous allons aussi devoir mettre Barbie sur la liste [des objets à chercher], comme toutes les autres caméras d'ordinateurs», explique-t-il à Komonews.

Photo: Barbie/Veronica par Dave Friedel sur Flickr.com, License by

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Incendie à Notre-Dame, publication du rapport Mueller et confirmation du candidat de l'opposition à la tête de la mairie d'Istanbul... La semaine du 13 avril en images. 

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Docteur américain échange opioïdes contre argent ou rapport sexuel

Aux États-Unis, plus de soixante professionnel·les de la santé ont été arrêté·es pour prescription illégale d'antidouleurs.

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Le rapport Mueller confirme que la porte-parole de Trump est une menteuse

Sarah Sanders a avoué avoir inventé de fausses informations sur le limogeage de l'ancien directeur du FBI, James Comey.

Newsletters