En Russie, c'est la mode des calendriers érotico-politiques

Une nouvelle mode s'installe en Russie: les calendriers érotico-politiques. Pour dénoncer les problèmes que rencontre leur région (Omsk), des jeunes filles de l’association Forum Omsk ont posé nues, ou presque, pour un calendrier appelé «La Vérité Nue» aux slogans vindicatifs.

«Le métro, ni là, ni ici», annonce Miss Décembre qui joue de façon très suggestive avec une locomotive, tandis que Miss Octobre cache sa poitrine derrière un panneau en annonçant que «des réparations comme ça, on a honte de les montrer». «Il te reste encore de l’essence?», s’inquiète quelques pages avant une Miss Janvier en petite culotte et en manteau de fourrure. Des phrases à double-sens mais qui font surtout référence aux travaux inachevés du métro d’Omsk, à la mauvaise gestion de l’essence dans la région ou encore aux problèmes de déforestation, de logements et de places dans les crèches.

Un procédé qui n’est pas sans rappeler celui des étudiantes en journalisme de l’Université d’Etat de Moscou (MGU), qui avaient offert deux versions du calendrier à Vladimir Poutine pour ses 58 ans: l’un où certaines étaient en petite tenue et folles d’admiration pour leur Premier ministre russe et un où d’autres lui posaient, cette fois-ci habillées, des questions sur sa politique.

«Leur exemple a été contagieux», remarque Pravda.ru. Car comme le calendrier précédent, celui de Forum Omsk «a une orientation politique: les jeunes filles ne mettent pas en avant seulement leur corps, mais aussi les problèmes avec les autorités de leur région», explique News.ru.  «Le mouvement du calendrier érotico-politique est devenu très populaire en Russie», renchérit le site d’information 66.ru. Pour Pravda.ru, c’est simple, «l’utilisation de la beauté féminine comme représentation des différents problèmes politiques et sociaux devient un véritable savoir-faire [chez les activistes]». «Essayez donc de les ignorer maintenant!», conclut, amusé, Lifenews.ru.

Le calendrier «La Vérite Nue» a été tiré à 2.000 exemplaires et se vend au prix de 250 roubles (8 euros). Il a déjà attiré les convoitises du magazine érotique Maxim. Si l’initiative a du succès, annonce Forum Omsk, un calendrier, cette fois-ci avec des hommes nus, verra le jour. En attendant, Viktor Schreider, le maire d’Omsk, a bien reçu une copie du calendrier érotico-politique, version féminine. L’histoire ne dit pas s’il l’a apprécié.

Photo: capture d'écran du site MR7.ru

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
Bataille de calendriers pour Vladimir Poutine
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 08/12/2010
Mis à jour le 08/12/2010 à 17h02