Monde

La Chine boycotte le Nobel et remet son propre prix

Temps de lecture : 2 min

La Chine et 18 autres pays vont boycotter la cérémonie du prix Nobel cette année, ont annoncé les organisateurs du prix mardi 7 décembre. La Chine veut protester contre la remise du prix Nobel de la paix au dissident Liu Xiaobo, et a convaincu ses alliés les plus proches de faire de même. Les ambassades du Pakistan, de la Serbie, de l’Iran, du Venezuela et de Cuba ont notamment informé le comité Nobel qu’ils n’assisteront pas à la cérémonie de remise des prix vendredi 10 décembre, rapporte Associated Press.

Les responsables chinois se s’étaient montrés scandalisés par la décision «obscène» du comité Nobel de remettre le prix à Liu Xiaobo, qui est actuellement emprisonné pour avoir prêché une réforme politique en Chine. Le comité a annoncé que 44 nations seraient représentées lors de la cérémonie à Oslo, soit deux tiers de celles invitées, tandis que la Chine, qui a mené une intense campagne diplomatique, a annoncé qu'une «vaste majorité» des nations boycotteraient la cérémonie.

Mais la Chine ne se contente pas de bouder la cérémonie prestigieuse: le pays décernera la veille de la remise de prix en Norvège son propre prix «Confucius de la paix» à un ancien vice-président taïwanais. «C'est une espèce de réponse pacifique au prix Nobel de la paix 2010», expliquent les organisateurs. Reuters précise:

«L'ancien vice-président taïwanais Lien, premier lauréat, était en concurrence avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, le fondateur de Microsoft Bill Gates, le poète chinois Qiao Damo et le panchen lama nommé par Pékin.»

Jeudi 2 décembre, la Chine avait annoncé que ses relations avec la Norvège avaient été affectées par la décision du comité Nobel. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois avait déclaré:

«Je pense qu'il est difficile de maintenir les relations sino-norvégiennes dans l'état où elles se trouvaient dans le passé, parce que le Comité Nobel a décerné le prix Nobel de la paix à un criminel chinois déclaré coupable, et que le gouvernement norvégien a publiquement exprimé son soutien à cette décision. Je considère qu'il est raisonnable et compréhensible que certains départements (chinois) remettent en question les échanges bilatéraux normaux et la coopération avec la Norvège.»

Photo: LiuXiaobo et sa femme Liu Xia Ho New/Reuters

Slate.fr

Newsletters

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Les États-Unis séparent désormais les parents migrants de leurs enfants

Les États-Unis séparent désormais les parents migrants de leurs enfants

Pour dissuader les nouvelles arrivées, l'administration Trump sépare les familles qui traversent la frontière avec le Mexique. Même les enfants en bas âge sont concernés.

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

Newsletters