Monde

Encore plus de dictateurs effrayés par internet

Temps de lecture : 2 min

On connaissait Ahmadinejad sautant sur une table basse et Chavez grimpant aux murs en hurlant... Voici maintenant Kim-Jong Il qui s’agrippe aux rideaux, Mugabe au lustre et Khadafi qui se réfugie sur un siège, les yeux révulsés de terreur.

Mais de quoi ces chefs d’Etat —pas vraiment placés dans le Top 5 des hommes les plus démocratiques au monde— ont-ils si peur? D’une simple souris... d’ordinateur. Et surtout, de la main qui navigue avec sur Internet.

Conçue par l’agence Ogilvy Germany, cette campagne de publicité de l’ONG International Society for Human Rights (ISHR) promeut un accès libre pour tous à Internet et le respect de la liberté d’expression sur Internet. En pleine tourmente Wikileaks, «on peut dire que l’affichage tombe à pic», se réjouit le site Ecrans.

Photo: affiche «Kim Jong Il» de la campagne de l'International Society for Human Rights

Slate.fr

Newsletters

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un publicitaire a embauché un clown professionnel pour égayer son licenciement.

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Trump ne se trompe jamais (vos paupières sont lourdes).

À Sidi Bouzid, le rêve démocratique s'est brisé

À Sidi Bouzid, le rêve démocratique s'est brisé

Neuf ans après la chute de Ben Ali, la Tunisie vote le 15 septembre pour sa deuxième élection présidentielle libre. Mais dans le berceau du printemps arabe, on ne croit plus vraiment à la politique.

Newsletters