Monde

La nouvelle arme fatale de l'armée américaine

Slate.fr, mis à jour le 02.12.2010 à 11 h 34

L’armée américaine est en train de fournir à ses soldats un cadeau de Noël qu’elle présente comme «le pire cauchemar des talibans»: un lance-grenade programmable capable de cibler des ennemis que le soldat ne voit pas. «Ca ressemble à quelque chose qui aurait dû rester entre les mains de Sylvester Stallone dans Rambo, mais cette dernière arme de rêve est réelle», écrit l’AFP.

Le XM25 utilise des capteurs sophistiqués pour mesurer la distance jusqu’à la cible et prendre des informations sur le contexte environnant avant d’envoyer les données aux «munitions munies de puces», qui déterminent ensuite le meilleur endroit pour exploser.

La BBC rapporte les explications de Richard Audette, qui a participé à l’élaboration de la nouvelle arme:

«Le soldat doit d’abord trouver sa cible, puis enclencher le laser pour calculer la distance jusqu’à l’obstacle, ensuite estimer la distance entre l’obstacle et la cible qui se cache derrière, puis ajuster le tir et appuyer sur la gâchette. Disons que le laser a calculé 543 mètres… Quand vous tirez, l’arme tire la munition à 543 mètres plus ou moins un, deux ou trois mètres»

En pratique, l’arme permet d’atteindre des adversaires cachés derrière un mur ou dans une tranchée sans faire appel à une frappe aérienne, en faisant exploser la mini-grenade au dessus de la cible (pour une explication claire du fonctionnement de l’arme, voir le schéma de la BBC ici et la vidéo de démonstration sur le site de Fox News).

Le directeur du programme d’armes, le lieutenant colonel Chris Lehner, estime que le XM25 va «changer la donne» et explique à l’AFP: «c’est la première fois que nous mettons une technologie intelligente entre les mains des soldats». L’arme est déployée depuis une semaine, et Lehner assure qu’elle a déjà donné un avantage aux troupes américaines qui combattent les talibans sur leur propre terrain. Il déclare:

«Quand quelqu’un vous tire dessus, vous vous protégez derrière quelque chose, et ce genre de couverture a protégé les combattants pendant des milliers d’années. Maintenant, nous enlevons cette possibilité à l’ennemi pour toujours»

Chaque fusil coûte jusqu’à 35.000 dollars (26.600 euros) et chaque mini-grenade 24 dollars, et l’armée américaine compte en commander 12.500 en 2011.

Photo: des militaires américains dans la province d'Helmand, en Afghanistan, le 4 novembre2010. REUTERS/Finbarr O'Reilly 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte