Monde

Ces dix eurodéputés qui font parler

Slate.fr, mis à jour le 01.12.2010 à 15 h 49

«Ils font parler d’eux pour leur activisme, leurs prises de position tranchées ou choquantes, leur passé ou leurs profils atypiques»: le site Euros du village a sélectionné dix eurodéputés qui, «de leur gré ou non», figurent «parmi les plus en vue» de la législature, dont deux Français.

Rachida Dati (5e) est «distinguée» pour ne pas avoir caché son «désarroi» après son élection, pour son très médiatisé lapsus ou encore son activité «débordante»: «zéro interpellation, aucune déclaration écrite en un an et demi, à peine trois motions signées et aucun rapport rédigé». Daniel Cohn-Bendit (2e) profite lui de son «énergie» et de ses «coups de gueule médiatiques», comme le «Ta gueule» lancé au chef de file des socialistes, Martin Schulz.

Les autres pays représentés sont l’Espagne avec Willy Meyer (pour sa communication «stakhanoviste»), la Belgique avec Guy Verhofstadt («opposant le plus constructif à Barroso»), la Roumanie avec Elena Basescu (la fille très «people» du président), le Royaume-Uni avec Nigel Farage (qui a traité Herman Van Rompuy de «serpillière humide») et surtout l’Italie. Le pays place en effet quatre représentants, Rita Borsellino («mère courage contre la mafia»), Debora Serrachiani («l’espoir de la gauche italienne»), Licia Ronzulli (venue travailler avec son bébé dans l’hémicycle) et le numéro un Mario Borghezio, eurodéputé d’extrême-droite amateur d’ovnis et de déclarations musclées.

Photo: un portrait de Rachida Dati publié sur son site officiel (DR).

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte