Monde

Pour le cancer de la prostate, la longueur de l'index compte

Slate.fr, mis à jour le 01.12.2010 à 15 h 11

Messieurs, regardez bien vos doigts. Selon une étude menée par les scientifiques de l'Institut de la Recherche sur le Cancer (IRC), si votre index est plus long que votre annulaire, vous avez moins de chance de développer un cancer de la prostate d'ici les prochaines années.

De 1994 à 2009, les chercheurs ont comparé la longueur des doigts de 1.500 Britanniques atteints du cancer de la prostate avec ceux de 3.000 hommes en bonne santé. «Nos résultats montrent que la longueur relative des doigts peut être utilisée comme un test très simple pour mesurer le risque de cancer de la prostate, notamment chez les hommes âgés de moins de 60 ans», explique la directrice adjointe de l’étude, Ros Eeles à France 24.

Si vous avez moins de 60 ans et que votre index est plus long que votre annulaire, le risque que vous développiez un cancer de la prostate baisse de 87%. Si vous êtes âgé de plus de 60 ans, le risque baisse de 33%.

La longueur de l’index est déterminée avant la naissance et les scientifiques pensent qu’elle est relative au niveau d’hormones sexuelles pendant la grossesse. Or, moins les garçons sont exposés à la testostérone, plus leur index sera long et plus ils seront protégés contre le cancer de la prostate, expliquent les chercheurs de l’IRC à la BBC.

«Cette découverte excitante signifie que la taille des doigts peut potentiellement être utilisée pour sélectionner les hommes à risques et les diagnostiquer, peut-être en combinaison avec d’autres facteurs, comme l’historique familial ou les tests génétiques», s’enthousiasme Emma Halls, directrice de Prostate UK.

Cette bonne nouvelle tombe bien: durant le mois de novembre avait lieu l'opération «Movember» (contraction entre Moustache et November) durant laquelle les hommes se laissent pousser la moustache.. Cette opération, surtout suivie en Australie, sert à mobiliser autour du cancer de la prostate, un peu comme l'«octobre rose» contre le cancer du sein. Le but de ces «Mo Bros»(littéralement les Frères Moustaches): «Via la moustache, Movember souhaite provoquer des conversations sur le cancer de la prostate, et bousculer les tabous et les habitudes traditionnelles qui ont la vie dure», mais aussi de réunir des fonds pour la recherche contre le cancer de la prostate. A titre d’exemple, les moustachus du Parlement québécois ont réuni 30.000 dollars (environ 22.960 euros).

Jean-Yves Nau rappelait en février:

«Dans le monde occidental, le cancer de la prostate est aujourd'hui l'une des premières causes de mortalité prématurée chez les hommes de plus de 50 ans. Chaque année, on diagnostique en France un peu plus de 60.000 nouveaux cas et, dans le même temps ce cancer est directement responsable d'environ 9.000 décès.»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte