Monde

Wikileaks: les potins des diplomates sur Khadafi, Berlusconi, le Prince Andrew...

Slate.fr, mis à jour le 29.11.2010 à 16 h 59

Alors que The Economist déplore que la dernière livraison de Wikileaks «dégénère vers le potin», le blog Gawker (qui suit de près –entre autres– l'actualité des people), se réjouit au contraire de l'aspect trivial des centaines de câbles diplomatiques mis en ligne par le site et ses partenaires médiatiques.

Dans un billet intitulé «Tous les potins diplomatiques les plus chauds de la dernière fournée de Wikileaks», le blog met son ton mordant et son attirance pour la vie privée des people au service des dirigeants du monde entier... Là où les warlogs de Wikileaks sur la guerre en Afghanistan racontaient la vie quotidienne des soldats qui y sont déployés, le «cablegate» ou les «statelogs» représentent «la plus grosse fuite mondiale de potins géopolitiques: des diplomates ricanant des histoires sexxxy, des finances douteuses et des habitudes bizarres des dirigeants étrangers».

En attendant des révélations plus graves, tour du monde des potins diplomatiques d'après ces très sérieux câbles:

1. Khadafi n'aime pas trop l'avion, surtout quand il passe au-dessus d'eau, ni être logé plus haut qu'au premier étage lors de ses déplacements. Il se fait injecter du botox et, très hypocondriaque, a constamment besoin d'être accompagné par son infirmière ukrainienne, décrite comme une «blonde voluptueuse».

2. Le prince Andrew d'York, le frère du prince Charles, a fait des remarques «inappropriées» à propos d'une «agence britannique du maintien de l'ordre et d'un pays étranger».

3. Le penchant de Silvio Berlusconi pour de fréquentes fêtes jusqu'au bout de la nuit fait «qu'il ne se repose pas assez». (Pas de référence aux scènes de «bunga-bunga», on est un peu déçus)

4. La première dame russe «génère des tensions entre les camps et reste le sujet de rumeurs passionnées». Svetlana Medvedeva tient aussi une liste de responsables politiques dont la carrière mériterait de «souffrir» parce qu'ils n'ont pas fait preuve de loyauté auprès de son mari...

5. La femme du leader d'Azerbaïdjan a subi tellement d'opérations de chirurgie esthétique qu'il est possible de loin de la confondre avec une de ses filles, la seule différence étant qu'elle n'a presque plus d'expressions du visage.

Photo: le colonel Khadafi, Wikimedia

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte