Monde

Afghanistan: les Etats-Unis présents plus longtemps que l'URSS

Slate.fr, mis à jour le 29.11.2010 à 10 h 43

Neuf ans et cinquante jours. Selon le Huffington Post, la présence des Etats-Unis et de leurs alliés en Afghanistan vient de dépasser, samedi 27 novembre, la durée de celle de l’Union soviétique dans les années 1980. Alors que l’URSS avait occupé le pays du 27 décembre 1979 au 15 février 1989, les alliés sont présents en Afghanistan depuis le 7 octobre 2001, moins d’un mois après les attentats du 11-Septembre, et doivent théoriquement y rester dans un rôle combattant jusqu’en 2014:

«L’Union soviétique n’a pas pu gagner la guerre en Afghanistan, et maintenant les Etats-Unis sont sur le point d’avoir quelque chose en commun avec cette vaine campagne. [...] Les deux invasions avaient des buts différents —et des pertes humaines extrêmement différentes— mais la question de savoir si elles auront des résultats significativement différents reste à trancher.»

Le Telegraph note lui que «l’Otan se montre évidemment très rapide quand il s’agit d’écarter l’idée de similarités entre la décennie d’occupation soviétique et la mission de la coalition en Afghanistan»: un soutien «global» de la population à l’action étrangère, un mouvement de résistance moins important, ou encore le fait que 48 pays ont coordonné leur action là où l’Union soviétique était seule...

Selon le dernier décompte publié vendredi par le New York Times, «le ministère de la Défense a identifié 1.388 pertes humaines au sein de l’armée américaine lors de la guerre en Afghanistan et des opérations afférentes». Le bilan global se monte à un peu plus de 2.200 morts côté alliés, alors qu’environ 100.000 soldats de l’Otan sont actuellement sur place. En ce qui concerne les pertes civiles, Nader Nadery, un observateur afghan cité par le Huffington Post, estime que les bilans «ne sont pas du tout comparables», celles dues à la présence de l’Otan étant estimées à 10.000 morts, contre plus de 1 million pour la présence soviétique.

La guerre en Afghanistan était déjà considérée depuis juin comme la plus longue jamais menée par les Etats-Unis, si l’on prend celle du Vietnam dans son acceptation resserrée entre la résolution du golfe du Tonkin autorisant l’engagement des forces militaires, en août 1964, et le retrait des forces américaines en janvier 1973.

Photo: le général David Petraeus, commandant des forces alliées en Afghanistan, le 3 juillet 2010. REUTERS/David Fox.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte