Life

L'offensive de charme de Google en France

Slate.fr, mis à jour le 28.11.2010 à 16 h 50

Google passe à la troisième étape de ce qui devient une véritable offensive de charme en France: après avoir passé un accord avec Hachette pour permettre la numérisation d'oeuvres épuisées, et en avoir signé un autre avec trois sociétés françaises de gestion des droits d'auteur pour que les artistes dont les oeuvres sont mises en ligne sur YouTube soient rémunérés, le géant de la recherche sur Internet passe une étape plus grand public avec un spot publicitaire qui sera diffusé sur TF1 ce dimanche 28 novembre au soir, durant la pause pub qui précèdera Bienvenue chez les Ch'tis.

Le Figaro rapporte ainsi que Google a, pour la première fois en France, acheté un spot TV. En chiffres, ça donne «300.000 euros brut pour un sport de 60 secondes à 20h44». Pourquoi Bienvenue chez les Ch'tis? Sans doute parce que, vu le succès au cinéma du film, TF1 espère faire un carton d'audience aussi conséquent que lors d'Astérix aux Jeux Olympiques (10 millions de télespectateurs, fin octobre dernier)

D'après les indices laissés un peu partout en ligne par le moteur de recherche, le spot devrait s'inspirer de celui diffusé pendant le Superbowl 2009, l'évènement sportif le plus important des Etats-Unis: Google avait alors diffusé un spot TV intitulé «Parisian love», racontant l'histoire d'amour entre un Américain et une Française à travers les recherches effectuées en ligne par l'Américain. Les internautes pouvaient dès le lendemain aller sur Youtube pour créer leur propre histoire en quelques étapes très simples.

Cet outil de création vidéo a été traduit en français (devenu «Des recherches, une histoire» contre le «Search stories» américain). Le 24 novembre, une vidéo était mise en ligne sur YouTube par «Winoksbergen», l'orthographe néerlandais pour la ville de Bergues, où a été tourné Bienvenu chez les Ch'tis:

Et ces derniers jours, des blogueurs ont reçu un mail de Google les invitant à taper leur propre nom dans le moteur de recherche pour voir apparaître un lien les amenant à une «histoire Google» qui leur était dédiée.

Dans ces vidéos YouTube, un curseur cherche «dimanche 28 novembre», puis «faire buzzer l'internet» et «définition un blog» avant quelques autres recherches personnalisées pour chaque blogueur, et finit sur «[nom du blogueur] RDV le 28 novembre 2010».

Photo: devant le siège de Google à Zurich. REUTERS/ Christian Hartmann

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte