Life

Les régimes seraient inefficaces et dangereux

Slate.fr, mis à jour le 25.11.2010 à 11 h 14

Les régimes sont mauvais pour la santé: c’est la conclusion, dévoilée par Le Parisien, d’un rapport «très attendu» de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), qui doit être publié dans l’après-midi du 25 novembre.

Intitulé «Evaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement», ce travail a été supervisé par Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, qui explique au Parisien que «les régimes ne sont pas anodins» mais, en raison des déséquilibres qu’ils induisent, «susceptibles d’entraîner des effets indésirables importants», comme «des troubles du comportement alimentaire, [...] de l’ostéoporose, des risques osseux et de fractures». Selon lui, «chaque régime est moins efficace que le précédent, et la reprise de poids plus importante».

Le seul régime qui trouve éventuellement grâce aux yeux du praticien est le Weight Watchers, alors que des régimes à la mode, «comme Atkins aux Etats-Unis et Dukan en France» sont jugés «particulièrement déséquilibrés». Interrogé par le quotidien sur les risques de carences et de problèmes cardiovasculaires reprochés à son régime, Pierre Dukan estime que ces constats n’ont «rien de scientifique» mais sont fondés sur «des impressions, des feelings…».

Hyperprotéiné, avec une phase d’attaque qui consiste essentiellement en l’absorption de viandes maigres, poissons, laitages et oeufs, le régime Dukan a été créé en France en 1982 mais s’est popularisé seulement depuis dix ans avec la parution du best-seller Je ne sais pas maigrir. Il a été un jour ou l’autre «adopté par plus de 10 millions de Français(es)», selon un récent article de Paris-Match.

Créé dans les années 1970 aux Etats-Unis par Robert Atkins, le régime éponyme est lui aussi un régime hyperprotéiné et «low-carb» (pauvre en glucides). Il y a deux mois, le New York Times publiait les résultats d’une étude faisant état de risques accrus de cancers et de maladies cardiovasculaires liés à ce type de régimes quand l’origine des protéines est essentiellement animale.

Photo: une balance / alancleaver_2000 via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte