Économie

Etats-Unis: moins d'emplois, plus de profits

Temps de lecture : 2 min

Mardi 23 novembre, un rapport du département du Commerce américain a fait part d’une nouvelle qui aurait dû réjouir les Américains: les profits des entreprises du pays ont battu un record. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que ce nouveau record a été battu parce que «les entreprises ont réussi à faire plus avec moins», ce qui signifie qu’elles arrivent à gagner autant d’argent tout en embauchant moins. Autrement dit, les travailleurs (comme cette femme qui a confié au président Barack Obama qu’elle était épuisée) continuent à se démener pour garder leur emploi tandis que ceux qui sont en haut de l’échelle amassent les gains.

Le New York Times rapporte que «les entreprises américaines ont connu leur meilleur trimestre de tous les temps». Au troisième trimestre de 2010, les entreprises américaines ont généré des profits en base annuelle de 1.659 milliards de dollars (1.245 milliards d’euros), «le chiffre le plus élevé depuis que le gouvernement tient cette statistique il y a 60 ans». Pour comparaison, le profit annuel des entreprises américaines était de 1.511 milliards de dollars en 2007 et n’a pas dépassé les 1.300 milliards de dollars en 2008 et 2009. Selon le Times, «les profits d’entreprise ont explosé depuis quelques temps» grâce à une «forte hausse de la productivité» (faire plus avec moins) et au «fait que certains profits des entreprises américaines viennent de l’étranger», où des marchés sont en expansion.

Photo: Une tirelire de la banque australienne Westpac à Sydney en novembre 2009, REUTERS/Tim Wimborne

Newsletters

Ces jeunes qui ont perdu leur boulot à cause du Covid-19

Ces jeunes qui ont perdu leur boulot à cause du Covid-19

Licenciement économique, non-renouvellement de contrats courts... Une déferlante s'annonce chez les moins de 30 ans.

Quand faut-il laisser un pourboire au restaurant et combien?

Quand faut-il laisser un pourboire au restaurant et combien?

Il améliore considérablement le salaire des serveurs et des serveuses. À condition de le donner dans une démarche de reconnaissance, sans mépris, et de s'assurer qu'il leur revienne.

Vers la fin de la semaine de cinq jours au bureau?

Vers la fin de la semaine de cinq jours au bureau?

La pandémie de Covid-19 a montré aux personnels et aux directions que le télétravail est une alternative envisageable.

Newsletters