Culture

Même les millionnaires ont droit à leur calendrier de l'Avent

Temps de lecture : 2 min

Peut-être suivez-vous la tradition du calendrier de l’Avent. Et dans ce cas-là, vous achetez sûrement un de ceux en carton, avec des petites fenêtres qui s’ouvrent sur du chocolat bon marché. Et, pourtant, il en existe un autre, bien plus chic: en aluminium brossé, qui renferme des paires de lunettes en or 18 carats ou des bons pour un yacht.

Gagné par l’esprit magique de Noël, le constructeur automobile Porsche a décidé de concevoir son propre calendrier de l’Avent, au modeste prix de 1 million de dollars, soit 720.000 euros. «C’est la réponse à l’éternel dilemme du shopping de Noël: qu’est-ce qu’on pourrait bien acheter à notre voisin millionnaire», ironise (ou pas) le site Luxist.

Derrière les 24 fenêtres de ce cube futuriste, «qui ressemble à une installation artistique» selon le site Caradisiac, se cachent d’incroyables cadeaux: une montre en or rose, un bon pour un yacht de huit mètres, un autre bon pour une cuisine. Et même des boutons de manchette! «Mauvaise pioche», s’amuse LePost. Tous les cadeaux ont été designés par Porsche.

Seulement cinq exemplaires de ce calendrier de l’Avent pour «grands garçons (trop) gâtés», dixit Caradisiac, ont été commercialisés: un pour chaque continent. En Europe, c’est le magasin de luxe anglais Harrods qui a l’honneur de le compter dans ses rayons. Pour Luxist, aucun doute, les millionnaires feront la queue dès demain pour l’acheter: «C’est indubitablement le cadeau de Noël ultime pour les millionnaires, ils n’ont JAMAIS pu en acheter. C’est vraiment quelque chose qu’ils n’ont pas.»

Photo: Calendrier de l'Avent, par Porsche Design sur Caradisiac

Slate.fr

Newsletters

Et Adolf devint Hitler

Et Adolf devint Hitler

Sa nouvelle biographie est un éclairage bref et précis sur la vie du dictateur et une entrée pour comprendre la construction de sa pensée.

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

En finir avec les Bisounours: les écoterroristes squattent la rentrée littéraire

Tueur de braconniers, maquisard du Front de libération des animaux ou Jeanne d’Arc de la défense de l’environnement: des écolos énervés surgissent dans les romans.

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Le Moyen Âge aussi avait son Jeff Bezos

Pratiques commerciales douteuses, exploitation de salariés précaires... Déjà au XIIIe siècle, les grands patrons profiteurs étaient sans scrupules.

Newsletters