Monde

La France, c'est le Pérou

Temps de lecture : 2 min

«Que se passerait-il si le monde était redessiné de façon à ce que les habitants du pays doté de la population la plus importante déménagent dans le pays doté du plus important territoire? Si les habitants du deuxième pays le plus peuplé déménageaient sur le deuxième territoire le plus grand, et ainsi de suite?».

C’est la question que pose le blog Strange Maps, qui a repéré en ligne une «déconcertante» carte du monde qui applique ce principe. Avec des conclusions plutôt amusantes: la Russie, qui dispose du territoire le plus grand, devrait le céder à la Chine, pays le plus peuplé, et se réfugier au Kazakhstan. L’Inde récupérerait le territoire du Canada tandis que les Américains, chanceux, auraient le droit de conserver le leur en tant que troisième population et territoire mondial, de même que le Brésil.

Et la France? Elle récupérerait le territoire du Pérou et aurait pour nouveaux voisins le Brésil, le Portugal (à la place de l’Equateur), l’Afrique du Sud (à la place de la Colombie), l’Ukraine (à la place de la Bolivie) et le Maroc (à la place du Chili). Pendant ce temps-là, Paris aurait des petits airs de Kuala Lumpur, puisque ce sont les Malaisiens qui s'installeraient dans l'Hexagone.

Photo: la carte du monde réarrangée selon les territoires et les populations (DR)

Slate.fr

Newsletters

Turquie-France: des relations à l’épreuve du projet d’un Kurdistan syrien

Turquie-France: des relations à l’épreuve du projet d’un Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters