Monde

La France, c'est le Pérou

Temps de lecture : 2 min

«Que se passerait-il si le monde était redessiné de façon à ce que les habitants du pays doté de la population la plus importante déménagent dans le pays doté du plus important territoire? Si les habitants du deuxième pays le plus peuplé déménageaient sur le deuxième territoire le plus grand, et ainsi de suite?».

C’est la question que pose le blog Strange Maps, qui a repéré en ligne une «déconcertante» carte du monde qui applique ce principe. Avec des conclusions plutôt amusantes: la Russie, qui dispose du territoire le plus grand, devrait le céder à la Chine, pays le plus peuplé, et se réfugier au Kazakhstan. L’Inde récupérerait le territoire du Canada tandis que les Américains, chanceux, auraient le droit de conserver le leur en tant que troisième population et territoire mondial, de même que le Brésil.

Et la France? Elle récupérerait le territoire du Pérou et aurait pour nouveaux voisins le Brésil, le Portugal (à la place de l’Equateur), l’Afrique du Sud (à la place de la Colombie), l’Ukraine (à la place de la Bolivie) et le Maroc (à la place du Chili). Pendant ce temps-là, Paris aurait des petits airs de Kuala Lumpur, puisque ce sont les Malaisiens qui s'installeraient dans l'Hexagone.

Photo: la carte du monde réarrangée selon les territoires et les populations (DR)

Slate.fr

Newsletters

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Au Brésil, les cathos de gauche perdent la main face aux évangéliques pro-Bolsonaro

Le célèbre frère dominicain Frei Betto, qui a contribué à la création du Parti des travailleurs de Lula, regarde, sidéré, le Brésil «basculer dans la dictature».

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

Le cannabis est légal au Canada, et ça ne fait même pas peur aux dealers

L'un des buts avoués de la légalisation est de couper l'herbe sous le pied du marché noir. Mais la tâche s'annonce plus compliquée qu'on pourrait le croire.

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

L’organisation État islamique a perdu son territoire, mais prépare déjà son retour en force

Malgré ses revers militaires, l'EI est parvenu à trouver de nouvelles sources de revenus, et l'Occident refuse de voir la réalité en face.

Newsletters