Life

Les dessous des pages centrales de Playboy

Slate.fr, mis à jour le 22.11.2010 à 15 h 03

Pas facile de devenir une des stars de Playboy. C'est «L'année du lapin» chez Christie's, une des plus célèbres maisons de vente aux enchères au monde, qui intitule ainsi sa collection de lots autour de l'univers Playboy.

Parmi ceux-ci, le blog Jezebel a repéré des dizaines de pages centrales du magazine masculin, celles où la fameuse «playmate», jeune femme belle et nue, apparait dans toute sa splendeur. Splendeur qui s'avère photoshoppée dans les moindre détails: ces pages récoltées de copies du magazine dans les années 1990 et 2000 ont toutes été annotées par les rédacteurs en chef et les iconographes, qui, en plus, évaluent les candidates des pages centrales en leur attribuant un score sur 100.

Au crayon ou au stylo rouge, ils ordonnent d'«adoucir» des tétons ou des mains. Miss Avril 2000 a seulement quelques remarques, mais l'une d'entre elles est de se débarasser de supposées vergetures sur ses fesses (on a beau chercher, on ne les voit pas). Shauna Sand (que les Français ont eu le bonheur de découvrir dans Secret Story en 2009 mais qui est surtout l'ex-femme de Lorenzo Lamas) était Miss Mai en 1996. Alors que le lecteur moyen notera la taille impressionnante de ses seins, le staff éditorial de Playboy s'attarde, lui, sur la taille impressionnante de ses pores...

Pour le blog Jezebel:

Ce n'est pas que la post-production est toujours horrible –les mannequins ont sans doute apprécié que les quelques poils qui s'échappaient ou ombres bizarres soient effacées. Mais le message est clair: même après une nature généreuse, de la chirurgie esthétique presque certaine, des régimes, une bonne lumière, un photographe professionnel et des dizaines de photos prises, même la femme de rêves n'est pas assez fantastique.

Les détails du processus d'édition d'images de bombes sexuelles ont donné une idée à Kotaku, blog consacré aux jeux vidéo: «Ça m'a fait penser à une autre population d'experts qui ont des jugements durs et sans tact, et à qui ça ne pose aucun problème de noter la façon dont même l'oeuvre la plus extraordinaire est loin d'être parfaite. Les joueurs de jeux vidéo.» Le blog propose donc à ses lecteurs de critiquer à la Playboy des images de jeux vidéo pour leur faire vivre les mêmes commentaires au stylo rouge, à voir dans les commentaires du billet.

Photo: Shauna Sand, Miss Mai 1996

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte