France

Montebourg: iTélé suspend l'émission d'Audrey Pulvar, pas Inter

Slate.fr, mis à jour le 22.11.2010 à 19 h 08

A partir de ce lundi, Audrey Pulvar n'apparaîtra pas sur iTélé, à 19h, pour son émission politique quotidienne. Les dirigeants de la chaîne d'information ont en effet décidé de suspendre la journaliste après que son compagnon Arnaud Montebourg a annoncé ce week-end sa candidature aux primaires du Parti socialiste en vue de l'élection présidentielle de 2012, annonce L'Express.fr.

iTélé estime que le risque d'interférence est devenu trop fort. Il serait de plus en plus délicat pour Audrey Pulvar d'évoquer dans son émission la bataille des primaires au PS et d'interviewer d'autres personnalités socialistes, comme l'explique Pierre Fraidenraich, le patron de la chaîne:

«L'impartialité d'Audrey Pulvar ne peut être, naturellement, mise en cause, mais il était de notre responsabilité d'éviter une confusion des genres préjudiciable, tant pour l'intéressée que pour la chaîne. Comment imaginer qu'elle puisse continuer à inviter des responsables politiques de premier plan sur notre antenne dans un tel contexte? Nous aurions et elle aurait beaucoup à perdre.»

Interrogé par Lepoint.fr, le directeur de la rédaction d'iTélé, Albert Ripamonti, précise que la journaliste ne quittera pas pour autant la chaîne:

«On ne suspend pas Audrey Pulvar, on suspend son émission. Nous allons lui proposer d'animer une autre émission qui ne soit pas politique.»

Audrey Pulvar s'ajoute ainsi à la liste des journalistes présentatrices ayant dû quitter leur poste parce qu'elles vivaient avec un homme politique. Ainsi, Anne Sinclair avait abandonné son émission politique 7 sur 7 sur TF1 lorsque son mari Dominique Strauss-Kahn était devenu ministre de l'Economie en 1997. De même, Béatrice Schönberg, mariée à Jean-Louis Borloo, avait dû quitter la présentation du 20 heures de France 2 en 2007. Cette «jurisprudence» connaît cependant des exceptions, puisque Christine Ockrent, compagne de Bernard Kouchner, a toujours refusé de mettre fin à ses activités journalistiques.

A la suite de l'annonce d'iTélé, les dirigeants de France Inter, radio sur laquelle Audrey Pulvar officie chaque matin et effectue souvent des interviews politiques, ont également dû prendre une décision. Ils ont finalement maintenu la journaliste pour le créneau 6h-7h. Il faut dire que cette tranche est la seule dont l'audience progresse sur France Inter, d'après le dernier sondage Médiamétrie. L'interview que réalise Pulvar à 7h50 est également maintenue, même si elle «va faire l'objet d'une évolution dans les semaines à venir», indique la station.

Article mis à jour le 22/11 à 19h avec le maintien d'Audrey Pulvar sur France Inter.

Photo: Audrey Pulvar. Hegor via Wikimedia Commons, CC Licence By

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte